Les stars NBA LeBron James et Stephen Curry passent à l'attaque face à Trump

Les stars NBA LeBron James et Stephen Curry passent à l'attaque face à Trump

OFFENSIVE - Face au décret anti-immigration signé par Donald Trump le mois dernier, nombreuses sont les stars qui se soulèvent face au nouveau président des États-Unis. Dernières en date, les stars de la NBA Stephen Curry et LeBron James.

Les jours passent et les critiques à l’encontre de Donald Trump ne cessent d’affluer de toutes parts. Déjà opposé au milliardaire américain lors de l’élection américaine, s’affichant aux côtés d’Hillary Clinton pendant le sprint final, la star de la NBA LeBron James s’est fendue d’une nouvelle sortie contre Trump dans un entretien au magazine Hollywood Reporter paru mercredi. Il a ainsi dénoncé le décret anti-immigration signé par le nouveau président, qui suspend l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane pendant au moins trois mois et des réfugiés pendant quatre mois (texte pour l'instant en stand-by grâce à la décision d'un juge de San Francisco).

"Je ne suis pas en faveur de cette politique ou de toute politique qui exclut et divise les gens", a déclaré The Chosen One avant d’ajouter : "Je suis aux côtés des très nombreux Américains qui croient que cette politique ne représente pas ce que sont les Etats-Unis et nous devons continuer à faire entendre notre voix." Pour rappel, James avait refusé de séjourner dans un hôtel de New York appartenant à Donald Trump alors que Cleveland affrontait les Knicks le 7 décembre dernier.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Aucune somme d'argent ne pourra m'obliger à être ce que je ne suis pas- Stephen Curry

Grand rival de "King" James sur les parquets, le meneur de jeu des Golden State Warriors Stephen Curry s’est joint à la lutte anti-Trump. En cause, le grand patron d'Under Armour Kevin Plank, son équipementier et principal sponsor, qui a tenu des propos favorables au président américain lors d’un entretien à la chaîne de télévisions CNBC que Trump était "un président favorable aux affaires, ce qui était un véritable atout pour le pays."

Lire aussi

"J'ai passé toute la journée de mardi au téléphone avec tout plein de personnes d'Under Armour et avec mon entourage pour essayer de comprendre ce qu'il se passait et quelle était vraiment la position d'Under Armour", a expliqué Curry au quotidien Mercury News. "Si les dirigeants (d'Under Armour) n'ont pas les mêmes valeurs que moi, aucune somme d'argent, rien ne pourra m'obliger à être ce que je ne suis pas", a prévenu celui que l’on surnomme le "Baby-Faced Assassin".

Lire aussi

En vidéo

LeBron James boycotte les hôtels Trump : "Je n'essaie pas d'envoyer un message"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Logement : l'enfant fiscalement détaché ne compte plus pour le calcul d’un loyer HLM

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.