Angers, OM, Montpellier... Les sanctions tombent après une série d'incidents entre supporters

Le football fait encore parler de lui pour autre chose que le sport. Depuis le début de la saison, les débordements violents se multiplient et beaucoup demandent des sanctions plus sévères.

VIOLENCES - Après des rixes entre supporters lors des rencontres Angers-Marseille et Montpellier-Bordeaux, mercredi 22 septembre, la LFP a annoncé plusieurs sanctions, dont la fermeture d'une tribune du stade d'Angers.

Des incidents dont la Ligue 1 se serait bien passée en ce début de saison. Le football français a dû encore sévir au lendemain de nouvelles perturbations en marge des rencontres Angers-Marseille et Montpellier-Bordeaux, mercredi 22 septembre. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a ordonné la fermeture d'une tribune du stade Raymond Kopa à Angers ainsi que des parcages visiteurs lors des matches de l'OM à l'extérieur, à titre conservatoire, suite aux altercations entre supporters lors du match Angers-Marseille, mercredi 22 septembre au soir.

Selon un communiqué de la LFP, les sanctions entreront en vigueur le dimanche 3 octobre pour les deux clubs, à partir de la 9e journée de Ligue 1, et dureront le temps de l'instruction du dossier. Les décisions définitives sont attendues le mercredi 6 octobre, lors de la remise du rapport de l'instructeur.

Toute l'info sur

Nice-Marseille, le match de la honte

La fermeture d'une tribune dans le stade d'Angers

Mercredi, après le match à Angers contre l'OM (0-0), plusieurs dizaines de supporters marseillais sont sortis du parcage visiteurs pour se confronter aux Ultras angevins dans la tribune voisine, sans qu'il y ait de blessé à déplorer, avant que les stadiers ne rétablissent l'ordre.

La mesure de fermeture partielle concerne la tribune Coubertin, l'une des trois tribunes en activité du Stade Raymond Kopa à Angers, celle où prennent place, entre autres, les Ultras angevins. Elle sera fermée le dimanche 3 octobre prochain pour le match Angers-Metz. Parallèlement, le parcage visiteurs sera fermé aux supporters marseillais à partir du déplacement de l'OM  à Lille, le dimanche 3 octobre.

Une rixe entre supporters bordelais et montpelliérains a fait au moins 16 blessés

L'autre grave incident de la soirée de mercredi a concerné un car de supporters bordelais qui est tombé dans un "guet-apens", organisé sur un rond-point, par certains supporters montpelliérains, conduisant à une rixe générale qui a fait au moins seize blessés légers.

Après seulement sept journées de championnat, les images de débordements s'accumulent dans les stades français : lors des matchs Montpellier-Marseille le dimanche 8 août, Rennes-Nantes et Nice-OM le dimanche 22 août, ainsi que Lens-Lille samedi 18 septembre. 

Lire aussi

Jeudi 23 septembre, l'indignation a été unanime. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a dénoncé un "hooliganisme insupportable" et a réclamé une réponse "ferme" des instances sportives. Mais du côté de la LFP, on estime que la commission de discipline, avec son éventail de sanctions restreintes, ne peut pas faire face à ce "problème d'ordre public" et demande "le soutien des autorités dans ce combat".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

EN DIRECT - Tempête Aurore : routes coupées, toitures envolées... des dégâts dans le sillage des rafales

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EXCLUSIF - "On ne connaissait pas Nordahl Lelandais" : pour la première fois, des invités du mariage où a été enlevée Maëlys témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.