Ligue 1 : défait à Guingamp, le PSG plonge dans la crise, regardez les réactions d'après-match

SPORT

FOOTBALL - Le PSG s'est incliné (2-1) sur la pelouse de Guingamp, samedi. Méconnaissables dans le jeu, à l'instar de Di Maria, les Parisiens ont été bousculés par des Bretons réalistes. Avec une quatrième défaite en 18 matchs, le PSG plonge dans la crise.

Les fêtes de fin d'année ne s'annoncent pas très joyeuses du côté du PSG. Après avoir concédé une défaite à Montpellier (3-0) et un match nul, à domicile, contre Nice (2-2), le PSG est tombé samedi à Guingamp (2-1). Au delà du score, c'est surtout l'impression donnée par les hommes d'Unai Emery qui est un grand signe d'inquiétude. A l'instar d'Angel Di Maria, fantomatique depuis le début de la saison, les champions de France en  titre, hormis Marco verratti, n'ont jamais semblé dans le rythme, bousculés par une équipe de Guingamp sans complexe.

Guingamp a marché sur Paris

Face à son club de coeur, l'entraîneur guingampais avait demandé à ses joueurs de "marcher" sur les Parisiens. Après un quart d'heure de mise en route, les Bretons n'ont fait qu'une bouchée de leur adversaire du jour. Présents dans les duels, en nombre dans la surface de réparation parisienne, plus entreprenants... les coéquipiers de Jimmy Briand ont donné une leçon de football. Qui s'est concrétisée en seconde mi-temps. Alors qu'Edinson Cavani avait eu l'occasion d'ouvrir le score à la 54e, c'est Yannis Salibur qui a concrétisé la domination des joueurs de Côte d'Armor (66e). l'ancien  Clermontois a profité d'une merveille de passe de Deaux dans le dos de la défense parisienne pour tromper Aréola, pas exempt de tout reproche.

Lire aussi

Quatre minutes plus tard, c'est Nill De Pauw qui plongeait le PSG dans le désarroi. A la suite d'un corner parisien, les Guingampais, auteurs d'un contre éclair magnifiquement joué, trouvaient une nouvelle fois le chemin des filets par l'intermédiaire du joueur Belge. Euphoriques, devant un Roudourou aux anges, les Bretons se faisaient tout de même peur en fin de match, à la suite de la réduction du score par Edinson Cavani, à la réception d'un joli centre de Kurzawa (80e). Une réaction tardive finalement sans conséquence pour Guingamp, malgré une tête de l'Uruguayen sur la barre transversale (90e) et un sauvetage de Johnsson incroyable (92e), qui pouvait célébrer une victoire bien méritée.  Troisième à quatre points de Nice, qui jouera dimanche contre Dijon, le PSG plonge dans la crise.

En vidéo

Blaise Matuidi, milieu de terrain au PSG : "C'est un moment difficile mais il va falloir le passer"

En vidéo

Marco Verratti, milieu de terrain au PSG : "Parfois on commence le match comme si on avait déjà gagné"

En vidéo

Tiago Motta, milieu de terrain au PSG : "C'est un moment difficile"

Lire et commenter