Ligue 1 : irrésistible, l'OL passera les fêtes en tête

L'OL s'est imposé nettement face au FC Nantes (3-0) avant la trêve hivernale.

FOOTBALL - Convainquant, l'Olympique Lyonnais a terminé l'année civile avec une nette victoire à domicile contre un FC Nantes en perdition (3-0). Invaincus depuis 14 matchs désormais, les Rhodaniens prennent les commandes du championnat.

 "La priorité était de gagner et prendre trois points. [...] C'était un match sérieux et nous avons pris du plaisir à voir évoluer l'équipe. Nous sommes devant au goal average". Fort d'un nouveau succès de ses hommes en Ligue 1, Rudi Garcia n'a pas caché sa satisfaction au coup de sifflet final de cet OL-Nantes (3-0). Impressionnants de sérénité et implacables au milieu de terrain, les Gones prennent les commandes du championnat au terme de la 17e journée. Devançant Lille à la différence de buts et le PSG d'un point, ils passeront les fêtes l'esprit tranquille. L'OL, désormais invaincu depuis 14 rencontres, prend ses distances avec Marseille, Montpellier, ou encore Monaco dans la course au podium. 

Un but dès la quatrième minute

Bénéficiant du retour de suspension de Thiago Mendes, rayonnant au cœur du jeu, l'OL a pris d'entrée de jeu les commandes du jeu. Dès la quatrième minute, les Rhodaniens ont trouvé la faille dans le bloc bas aligné par les visiteurs. Sur une action menée par Houssem Aouar, Karl Toko-Ekambi a coupé au premier poteau pour tromper le portier nantais. Insatiables, les Gones ont enchaîné les mouvements mais manqué de réalisme, butant sur un Alban Lafont des grands soirs. Finalement, Tino Kadewere a fini par profiter d'une frappe de Paqueta repoussée pour conclure en force et permettre à l'OL de faire le break. Dans la foulée, Lucas Paqueta a éteint les derniers espoirs des Canaries après un festival de Houssem Aouar, inscrivant ainsi son premier but sous ses nouvelles couleurs

Le manque de réalisme lyonnais

Lors du second acte, les Rhodaniens se sont contentés de maîtriser leur (faible) adversaire. Les vagues lyonnaises se sont ainsi heurtés à un Alban Lafont intraitable. Malgré quelques frissons, ils ont finalement signé une victoire maitrisée. Avec davantage de réalisme, l'addition aurait même pu être bien plus corsée, Memphis Depay s'illustrant notamment par un raté incompréhensible en fin de rencontre. À noter les premiers pas du jeune Yaya Soumaré, entré lors des derniers instants. Finalement, mission accomplie pour l'Olympique Lyonnais. Avec sa large victoire, le club de Jean-Michel Aulas ravit les commandes de la Ligue 1 à un LOSC pourtant vainqueur à Montpellier (2-3), le PSG se promenant contre Strasbourg de son côté (4-0). Chutant sur la pelouse d'Angers, l'Olympique de a Marseille fait la mauvaise opération du jour. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter