Violences à Marseille : l'OM condamne une "inacceptable attaque"

Violences à Marseille : l'OM condamne une "inacceptable attaque"

FOOTBALL - La tension a été vive ce samedi entre les supporters de l'OM et la direction du club. De nombreuses banderoles ont été déployées samedi à Marseille, avant une manifestation surprise qui a dégénéré devant le centre d'entrainement. Le match prévu dans la soirée a été reporté, le club phocéen a annoncé qu'il allait porter plainte.

L'Olympique de Marseille (OM) a dénoncé samedi 30 janvier 2021 une "inacceptable attaque" et "un déchaînement de violence injustifiable" après l'intrusion de supporters du club au sein de son centre d'entraînement et a annoncé plusieurs dépôts de plaintes à venir. "Malgré l’intervention des forces de l’ordre, un déchaînement de violence injustifiable a mis en danger la vie des personnes présentes sur place (joueurs, staff, forces de l’ordre, agents de sécurité, salariés). Les dégradations à l’intérieur des bâtiments s’élèvent à plusieurs centaines de milliers d’euros", a précisé le club.  

"Des vols ont été perpétrés et des véhicules ont été endommagés. Cinq arbres ont été brûlés avec la seule volonté de détruire. Les dégradations à l'intérieur des bâtiments s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros", écrit dans un communiqué le club marseillais, dont le match face à Rennes, initialement prévu à 21 heures, a été reporté à une date ultérieure.

Retour sur une journée de tensions

Samedi 30 janvier, en début d'après-midi, la colère des supporters marseillais a explosé. A quelques heures du coup d'envoi du match Marseille-Rennes, plusieurs banderoles ont été déployées dans la ville pour s'en prendre à la direction du club. Des dizaines de personnes ont également mené une action coup de poing devant la Commanderie, le centre d'entrainement de l'OM. Des incidents qui ont contraint le club à demander le report du match prévu dans la soirée, a annoncé la Ligue.

La manifestation, organisée depuis plusieurs jours, a débuté à proximité du centre en début d'après-midi. La tension est montée d'un cran quand des fumigènes et des feux d'artifices ont été lancées à l'intérieur de l'enceinte. Un arbre a pris feu, alors que des tentatives d'intrusion se déroulaient. Selon la préfecture de police, 300 individus ont "violemment pris à partie les policiers présents".  Il y a eu 25 interpellations, après ces tensions qui ont duré une trentaine de minutes, a rapporté La Provence.

"Dégage d'ici"

L'ambiance est électrique à Marseille depuis plusieurs semaines : des opérations de contestation sont organisées par des supporters de l'OM, avant les matches à domicile. Ce samedi, le déploiement de banderoles a été particulièrement massif avec des dizaines de messages apparus un peu partout dans la ville. 

Plusieurs de ces messages visent directement le président Jacques-Henri Eyraud, très impopulaire parmi les supporters de l'OM, particulièrement remontés contre lui après une intervention dans une conférence sur le management lors de laquelle il avait évoqué le "danger" à avoir trop de Marseillais ou de supporters de l'OM au sein du club. "JHE : Pas de Marseillais à l'OM ? Dégage d'ici", pouvait-on ainsi lire sur une banderole déployée au-dessus d'une voie rapide, et "JHE, Marseille te vomit" sur une autre installée rond-point du Prado, à quelques mètres du stade Vélodrome.

Lire aussi

"Nous sommes des joueurs de football et une crise sportive ne peut en aucun cas justifier un tel déferlement de violence. L’heure est à l’apaisement", a pour sa part déclaré Steve Mandanda, le capitaine de l'équipe.

Vous aimez le football ? Alors écoutez le nouvel épisode du Club Margotton: François Hollande "le sport est une culture"

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

On le savait très intéressé des choses du football. On ne savait pas que François Hollande avait accordé à tous les sports une part importante de son histoire personnelle. L’ancien Président de la République se confie sur cette relation particulière faite d’émotions, de transmission. Sur ces moments, dans l’exercice du pouvoir, où le sport a joué un rôle décisif. Voici les mots d’un authentique passionné.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Inde : 261.500 nouveaux cas de Covid en 24 heures

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

VIDÉO - "The Voice" : Jim Bauer a mis K.O. les coachs avec une audacieuse reprise de "Tata Yoyo"

Lire et commenter