PSG-Bayern Munich : le show Mbappé impressionne (même Neymar)

ÉTOILE MONTANTE - Auteur d'une performance de haute volée, mercredi soir face au Bayern Munich (3-0) en Ligue des champions, Kylian Mbappé a mis le public, ses coéquipiers et ses adversaires dans sa poche. L'ancien Monégasque n'a certes pas fait trembler les filets mais il a marqué les esprits en étalant son talent.

Kylian Mbappé est déjà comme chez lui à Paris. S'il n'a pas scoré, se contentant d'une passe décisive pour Cavani et d'une roulette mettant au supplice David Alaba sur le but de Neymar, le M de la MCN a marqué les esprits mercredi soir face au Bayern Munich (3-0) en Ligue des champions. Provocation, puissance et altruisme, l'ancien Monégasque a fait vivre l'enfer aux hommes de Carlo Ancelotti. "C'est juste le début", a-t-il annoncé au micro de Canal+ après la large victoire du PSG. De quoi laisser présager aux supporters parisiens encore de (très) belles heures en compagnie du nouveau chouchou du Parc des Princes.

En C1, le show Mbappé continue

Dans la lumière plus que jamais, le gamin de 18 ans a multiplié les combinaisons avec Cavani et Neymar, ses deux compères d'attaque. Chaque ballon qu'il a touché a mis la pagaille dans une défense munichoise dépassée par son talent froid et précoce. Inarrêtable dans son couloir droit, et comme les deux doigts de la main avec Dani Alves, Mbappé a fait du... Mbappé. Il a d'abord servi l'Uruguayen en retrait (et dans le bon tempo) sur le deuxième but du PSG avant de mettre à terre la défense du Bayern Munich sur l'action amenant le but du 3-0 de Neymar. Un match plein assorti donc d'une première passe décisive en C1, qui lui permet d'être impliqué sur huit buts lors de ses huit dernières apparitions dans la compétition reine.


Car c'est bien la Ligue des champions que Mbappé éclabousse de son génie. Buteur face au Celtic Glasgow (0-5) lors du premier match de poules des Parisiens en Ligue des champions, Mbappé reste sur une série européenne de 7 buts en... 11 matches. En scorant contre les Écossais, il a égalé Patrick Kluivert, le plus jeune joueur à avoir atteint cette marque. Et, énième preuve de sa précocité hors norme, Mbappé a encore un an pour surpasser le mythique attaquant de l'Ajax Amsterdam et du FC Barcelone.

Mbappé, un privilège de jouer avec luiNeymar

Mercredi soir, il est certes le seul de la MCN à ne pas avoir fait tremblé les filets mais sa performance a eu le mérite de mettre tout le monde d'accord. Devant sa télé, Gary Lineker a apprécié. "Mbappé est la prochaine superstar mondiale. Effroyablement bon", a écrit l'ancien de Tottenham sur Twitter. "C'est illégal ce qu'il fait... Sortez-le du terrain", s'est amusé de son côté Rio Ferdinand, gloire de Manchester United reconvertie en consultant pour BT Sport


Sorti sous l'ovation du Parc des Princes à dix minutes du terme de la rencontre, le visage fermé car déçu d'être remplacé, sa prestation majuscule lui a aussi valu un concert d'éloges de la part de ses partenaires. "Mbappé, j'ai l'impression qu'il a déjà 30 ans", s'est enthousiasmé Neymar, au micro de la télé brésilienne Esporte Interativo. "Il est tellement mature et tellement complet. C'est un privilège pour moi de jouer avec lui. C'est un joueur qui va donner beaucoup de fil à retordre devant et qui va se mêler à la lutte pour le Ballon d'Or." Marco Verratti aussi lui a rendu un hommage vibrant, témoignant de son influence déjà énorme. "Kylian ne fait jamais de choix stupides", a-t-il observé en zone mixte (lieu d'échanges avec les journalistes, ndlr). "Il va très vite vers l’avant, tu lui donnes le ballon et tu n'arrives pas à le suivre tellement il va vite. Il joue pour créer des occasions et marquer, c'est un grand joueur (...) Il nous manquait un joueur comme cela. Il nous aide beaucoup et on a de la chance de l'avoir."

Arrêter Mbappé, oui c'est difficileCarlo Ancelotti

Le jeune attaquant, enfant prodige de Bondy, a mis à mal presque à lui seul le champion d'Allemagne en titre. "Arrêter Mbappé, oui c'est difficile, comme Neymar : quand ils ont l'espace pour montrer leurs qualités, c'est beaucoup plus difficile de les contrôler", s'est incliné l'entraîneur bavarois Ancelotti, pas épargné par son ancienne équipe. "La progression de Kylian dans cette équipe est très bonne", a pour sa part salué son coach Unai Emery. "Il montre beaucoup d'envie et a le talent pour aider cette équipe à grandir. C'est l'idée quand nous avons acheté ce joueur, qu'il fasse grandir l'équipe et que l'équipe le fasse grandir." Un pari gagnant-gagnant qui font vite oublier les 180 millions d'euros investis par le PSG pour le signer.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter