Celtic Glasgow, Bayern Munich, Anderlecht : que vaut le groupe du PSG en Ligue des champions ?

DirectLCI
ÉCLAIRAGE - Placé dans le chapeau 1, le PSG a hérité dans le groupe B du Celtic Glasgow, du Bayern Munich et Anderlecht, selon le tirage au sort effectué ce jeudi à Monaco. Les Parisiens, qui ont évité le "groupe de la mort" pour une poule largement à leur portée, disputeront toutefois des affiches périlleuses. LCI vous présente leurs adversaires.

La remontada face au Barça (6-1) oubliée, et armé de sa nouvelle star Neymar recrutée à prix d'or le PSG repart à la conquête de "la Coupe aux grandes oreilles". Pour atteindre le stade des huitièmes de finale, le club de la capitale va se frotter au Celtic Glasgow, au Bayern Munich et à Anderlecht. Et l'objectif des Parisiens est on ne peut plus clair : finir premiers du groupe, coûte que coûte. "Notre objectif est d'être premiers du groupe, avec tout le respect que l'on a pour les trois équipes, trois clubs avec une grande histoire", a fait savoir le coach parisien Unai Emery après le tirage au sort. 


LCI s'est penché sur chacune de ces trois équipes pour apprendre à mieux les connaître.

Celtic Glasgow, une bête pas si noire

Le Celtic Park, c'est une enceinte mythique. Un chaudron en ébullition. Tout un pan de l'histoire du football s'y est joué. Et c'est là que les Parisiens vont se rendre pour débuter leur campagne européenne, le 12 septembre. Pas vraiment un cadeau. D'autant que ce lieu de légende n'a jamais réussi aux clubs français en Ligue des champions. En trois confrontations face à une écurie tricolore, les Écossais ont toujours su rester maîtres chez eux (3 victoires). Heureusement, le succès parisien (0-3) en huitièmes de finale de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, en 1995-1996, vient mettre à mal cette théorie.


D'autant que si le Celtic tient d'une main de fer le championnat d'Écosse, il n'en est pas de même sur la scène européenne. Après avoir échoué à passer les poules en Ligue Europa il y a deux ans, les coéquipiers de Moussa Dembélé - formé au Paris Saint-Germain - n'ont pas fait un pli la saison dernière en Ligue des champions, dans un groupe composé tout de même de gros morceaux : le FC Barcelone, Manchester City et M'Gladbach. Rien que ça.

Bayern Munich, le cador du groupe

Leurs routes ne s'étaient plus croisées depuis un match de gala en janvier 2014, à Doha au Qatar. Carlo Ancelotti, alors installé sur le banc du Real Madrid, l'avait emporté (1-0) face à son ancien club qu'il a entraîné de fin décembre 2011 à mai 2013. Trois ans plus tard, l'Italien entraîne le Bayern Munich, futur adversaire du PSG en phase de poules de la Ligue des champions. Les retrouvailles entre Paris et l'ancien coach du Milan AC et de Chelsea, programmées le 27 septembre au Parc des Princes puis début décembre à Munich, promettent d'être chaleureuses. Elles sont tout du moins attendues.


Vainqueur de la compétition en 2013, demi-finaliste en 2014, 2015 et 2016, le Bayern Munich a été sorti en quart la saison dernière par le Real Madrid, futur vainqueur. C'est simple, après les Madrilènes, les Bavarois étaient le pire tirage possible. Renforcé cet été par l'arrivée de Corentin Tolisso, en provenance de l'OL, le champion d'Allemagne a l'expérience des grands rendez-vous. La première place du groupe, si importante pour la suite, devrait donc se jouer là. Et les supporters parisiens ont des raisons d'y croire : le bilan des confrontations est à l'avantage du PSG (4 victoires, 2 défaites), invaincu à domicile.    

En vidéo

"Mon objectif, c'est gagner la Ligue des champions" : les confidences exclusives de Neymar

Anderlecht, de bons souvenirs

Là aussi, ce sont des retrouvailles. Il n'y a pas si longtemps, le PSG a eu affaire à Anderlecht. C'était lors de la saison 2013-2014, déjà en phase de poules. Les Parisiens, alors emmenés par "Ibra", auteur d'un quadruplé en Belgique (0-5), avaient écrasé les champions en titre belges avant de s'éviter une défaite (1-1) au Parc des Princes au retour. 


Depuis cette double confrontation, les Mauves ont été sacrés deux nouvelles fois et se sont hissés jusqu'en quart de finale de la Ligue Europa, battu par le Manchester United de... Zlatan Ibrahimovic. Une qualification pour les huitièmes de finale semble malgré tout comprise cette année. Les Bruxellois, qui ont perdu leur meilleur élément Youri Tielemans, transféré à l'AS Monaco lors du mercato estival, devraient viser la troisième place du groupe, qualificative pour la Ligue Europa. 

Les autres groupes >>


Groupe A : Benfica, Manchester United, Bâle, CSKA Moscou

Groupe C : Chelsea, Atletico, AS Rome, Qarabag

Groupe D : Juventus, FC Barcelone, Olympiakos, Sporting Portugal

Groupe E : Spartak Moscou, Séville, Liverpool, Maribor

Groupe F : Shakhtar Donetsk, Manchester City, Naples, Feyenoord

Groupe G : AS Monaco, FC Porto, Besiktas, Leipzig

Groupe H : Real Madrid (double tenant du titre), Dortmund, Tottenham, Apoël Nicosie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter