Avant Barça-PSG, le retour en grâce d'Ousmane Dembélé

Ousmane Dembélé lors de la rencontre contre Ferencvaros en ligue des Champions.

BARCELONE - Miné par une succession de blessures ces derniers mois, Ousmane Dembélé parvient enfin à enchaîner les rencontres. L'ailier tricolore, adoubé par son entraîneur Ronald Koeman, constituera l'une des principales menaces catalanes lors du choc face au PSG.

Une renaissance au meilleur des moments. Après plusieurs mois de blessures et de méforme, Ousmane Dembélé semble enfin s'éclater au FC Barcelone. Adoubé par son entraîneur, apprécié de ses coéquipiers et plus propre dans son jeu, l'ancien Rennais constitue une arme de poids (6 buts, 4 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison) pour un géant catalan en pleine transition. 

Malgré une petite blessure au cours du mois de décembre, "Dembouz" enchaîne les prestations convaincantes cette saison, trouvant enfin une certaine continuité dans son jeu. Mis en confiance par Ronald Koeman et plus solide physiquement, l'ailier tricolore fait un bien fou à une attaque parfois handicapée par un manque de dynamisme. Ses qualités techniques, sa vitesse et sa faculté à faire de bons appels lui permettent d'ouvrir des espaces dans lesquels tous les offensifs catalans s'engouffrent. S'appuyant sur un jeu plus sobre, il s'affirme comme un parfait complément au duo Messi-Griezmann. 

J'adore ce joueur- Ronald Koeman

À la veille du choc contre le PSG, le coach blaugrana souligne la métamorphose de son jeune joueur : "Une grande partie du changement de Dembélé lui revient. C'est lui qui doit travailler. Sur le plan physique, Ousmane, comme de nombreux autres joueurs de l'équipe, se sont améliorés". "Je n’ai aucun doute sur ses qualités. C’est un très bon joueur. Il sait dribbler, il a beaucoup de profondeur de jeu, il joue avec ses deux pieds", énumère le Néerlandais. Et l'entraîneur d'affirmer au sujet de celui qui vient de disputer sa centième rencontre avec la tunique bleue et grenat : "J’adore ce joueur".

La cohabitation du champion du monde avec les autres talents de l'équipe barcelonaise semble aussi bien meilleure, au point de recevoir les louanges de Lionel Messi : "Sur le terrain, Ousmane est un phénomène". "Dembélé est l’un des joueurs les plus talentueux avec qui j’ai joué. Il n’a pas eu de chance jusqu’à présent. Il mérite que les choses se passent bien pour lui", insiste encore Ivan Rakitic (FC Séville), ancien coéquipier de l'ailier tricolore. Cette reconnaissance se retrouve même chez l'un des candidats à la présidence du FC Barcelone, Joan Laporta. "Je suis un grand fan d’Ousmane Dembélé. Je pense qu’il est dans un moment spectaculaire de forme et mentalement fort". 

Plusieurs mois difficiles...

Tout n'a pourtant pas été facile pour l'explosif ailier. Arrivé à l'été 2017 pour plus de 100 millions d'Euros, il brille d'abord par son irrégularité. Capable de fulgurances, il enchaîne parfois les prestations sans saveur, s'enfermant souvent dans le dribble. Régulièrement critiqué pour une hygiène de vie douteuse et un certain dilettantisme, le Français subit dès septembre 2017 un claquage tendineux qui l'éloigne des terrains pour plusieurs mois. Par la suite, une multitude de pépins physiques - entre déchirures musculaires, claquages et entorses - l'empêchent de se mettre en rythme. Son nom revient même à plusieurs reprises lors des différentes périodes de transfert. 

Champion du monde 2018 avec l'équipe de France, il est progressivement écarté de la sélection par Didier Deschamps. Le sélectionneur le prévient alors : "Ousmane a un potentiel incroyable. Qu'il fasse en sorte de ne pas gâcher tout ce qu'il est capable de faire". En août 2019, il est même égratigné par son ancien cuisinier, Mickael Naya :  "Ousmane est un gentil garçon, mais il n'a pas sa vie entre ses mains. [...] Il ne respecte pas du tout ses plages de repos, il n'y a aucune structure de haut niveau autour de lui". 

Lire aussi

...avant le déclic

Depuis, le dragster barcelonais semble avoir eu une forme de déclic psychologique. "Ici on apprend tous les jours, avec Lionel Messi, Andres Iniesta, Luis Suarez... Ils m’ont appris le placement, quand calmer le jeu, quand faire la passe. J’aime dribbler, ils m’ont calmé là-dessus", argue-t-il. "Physiquement, quand je suis arrivé, j'étais très fragile. Mais j'ai parcouru un long chemin avec les entraîneurs du Barça. J’ai amélioré ma façon de m'entraîner et de me préparer pour les matches", souligne l'ancien Rennais. Et le tricolore de conclure : "Je me sens bien à Barcelone et dans la vie en général". Voilà la défense du PSG prévenue...

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Le Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Des témoignages uniques pour comprendre ces histoires de sport extraordinaires. Un podcast du Groupe TF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter