Lyon-Marseille : garde à vue prolongée pour l'homme suspecté du jet de bouteille contre Dimitri Payet

Lyon-Marseille : garde à vue prolongée pour l'homme suspecté du jet de bouteille contre Dimitri Payet

LIGUE 1 - Le Marseillais Dimitri Payet a été touché dimanche soir au visage par une bouteille lancée par un supporter de l'OL, entraînant l'arrêt du match. Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire. Deux d'entre elles ont été remises en liberté, les autres seront jugées.

Une rencontre interrompue après seulement quatre minutes de jeu : "l'Olympico" entre Lyon et Marseille a tourné au fiasco, dimanche soir, après le jet d'une bouteille d'eau sur le Marseillais Dimitri Payet. Une agression dont l'auteur a rapidement été interpellé.

L'homme a été identifié par les caméras de vidéosurveillance avant d'être placé en garde à vue pour être entendu, a précisé une source policière à l'AFP. Selon nos informations, l'homme est âgé de 32 ans. Il est inconnu des services de police. Sa garde à vue a été prolongée ce lundi soir. Il doit être jugé mardi en comparution immédiate pour des faits de "violence avec arme par destination dans une enceinte sportive". 

Toute l'info sur

Incidents lors d'OL-OM : le football français à nouveau couvert de honte

Un mineur jugé par le tribunal des enfants

Parmi les trois autres personnes placées en garde à vue après le coup d'envoi du match, deux, âgées de 18 ans, ont été remises en liberté faute d'élément probant sur les faits de détention de fumigène qui leur étaient reprochés, a précisé le parquet. La troisième, âgée de 17 ans et domiciliée dans l'Ain, sera jugée par le juge des enfants de Bourg-en-Bresse pour détention d'un fumigène.

Lire aussi

La saison 2021/2022 de Ligue 1 est marquée par de nombreux incidents en tribunes. Des jets de projectiles ont notamment terni le match entre Marseille et le Paris SG, le 24 octobre au stade Vélodrome.

"On ne peut pas laisser des joueurs se faire agresser ainsi. De tels actes doivent entraîner a minima l’arrêt automatique des matchs", a écrit sur Twitter la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu. Jean-Michel Aulas, le président du club lyonnais, s'est dit "catastrophé" par cet incident, causé par un "individu seul". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.