Matuidi trop payé, deux millions de dollars d'amende pour son club de Miami

Le joueur français fait partie de l'Inter Miami depuis août 2020.

AMENDE SALÉE - Le club de l'Inter Miami, en Floride, a été pénalisé pour avoir rémunéré le joueur français au-delà du plafond salarial annuel de 1,6 million de dollars fixé par la ligue de football nord-américaine.

Au PSG, ils seraient nombreux à avoir pulvérisé un tel plafond. Une amende de deux millions de dollars a été infligée au club américain de l'Inter Miami. En cause : la rémunération excessive de deux joueurs du club, dont le Français Blaise Matuidi, au-delà du plafond salarial annuel auquel leur club était astreint depuis l'an passé.

"Une amende de 2 millions de dollars est infligée au club et une autre de 250.000 dollars au copropriétaire délégué Jorge Mas", a précisé, dans un communiqué, la ligue nord-américaine de football. Une mesure qui concerne également le joueur colombien Andres Reyes. La ligue états-unienne a également annoncé la suspension "jusqu'à la fin de la saison 2022" du directeur sportif de l'Inter Miami, Paul McDonough. Aucun des deux joueurs n'a en revanche été concerné par des sanctions. David Beckham, copropriétaire du club, a été mis hors de cause par la ligue, l'enquête n'ayant révélé "aucun acte répréhensible" de sa part.

Seuls trois joueurs par club peuvent dépasser le plafond salarial aux États-Unis

La ligue américaine de football avait ouvert une enquête, en mars, sur les conditions salariales dont a bénéficié Blaise Matuidi lorsqu'il s'est engagé avec le club de Floride en provenance de la Juventus Turin, en août 2020. Au sein de la ligue nord-américaine de football, trois joueurs maximum par effectif peuvent déroger au plafond maximum de 1.612.500 dollars pour la saison 2020. A noter que les instances américaines fixent également un plancher minimal de rémunération annuel à 612.500 dollars de salaire dans la première division qui regroupe des clubs du Canada et des États-Unis.

Pour cette saison et les suivantes, le club de l'Inter Miami a dû modifier le statut de l'ancien joueur du PSG, qui fait désormais bien partie des trois "joueurs désignés" autorisés à dépasser le plafond salarial, conformément à la règle créée par l'arrivée du Britannique David Beckham aux États-Unis. Jusqu'alors, les trois joueurs autorisés étaient le Mexicain Rodolfo Pizarro et les  Argentins Matias Pellegrini et Gonzalo Higuain.

Cette règle avait été instaurée en 2007 pour permettre aux "Los Angeles Galaxy" d'enrôler l'ancienne star du Real Madrid, celui-ci ayant bénéficié de salaires bien au-delà des standards de la Ligue nord-américaine de football.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.