Première recrue hivernale de l'OM, que vaut le latéral droit Pol Lirola ?

Première recrue hivernale de l'OM, que vaut le latéral droit Pol Lirola ?

PROFIL - Ce mardi, l'Olympique de Marseille a officialisé la venue de l'arrière droit espagnol Pol Lirola, en provenance de la Fiorentina. Âgé de 23 ans, le Catalan dispose déjà d'un beau CV en Italie et offrira de nouvelles possibilités à André Villas-Boas.

Il vient renforcer un poste orphelin du départ de Bouna Sarr au Bayern Munich en toute fin de mercato estival le 5 octobre dernier. Ce mardi, l’Olympique de Marseille a officialisé l’arrivée en prêt avec option d’achat de l’arrière droit espagnol de la Fiorentina Pol Lirola. À son poste, seul le Japonais Hiroki Sakai est un spécialiste alors que son compatriote Yuto Nagatomo dépanne de temps à autre dans le couloir droit. Mais que vaut réellement l’international espoir ibérique ?

Un apprentissage à Sassuolo

À seulement 23 ans, Pol Lirola a déjà bien roulé sa bosse en Europe. Après avoir commencé sa formation à l’Espanyol Barcelone, la Juventus Turin a très vite mis le grappin sur le natif de Mollet del Valles, à l’été 2015, l’intégrant à son équipe de jeunes avant de le prêter à Sassuolo un an plus tard. Au Mapei Stadium, Lirola va très vite obtenir un temps de jeu conséquent au sein du onze concocté par Eusebio Di Francesco.

Dès sa première saison en Modène, l’Espagnol va disputer 22 matchs de championnat, pour trois passes décisives, et permet à sa formation de finir à la douzième place du classement. La saison qui suit, en 2017-2018, sera du même acabit, avec 24 rencontres disputés pour une offrande, lui valant d’être recruté définitivement par Sassuolo en janvier 2018, pour un montant de 7M€.

2018-2019, la saison de la confirmation

Pas indiscutable sur l’aile droite, le jeune latéral droit va partager son temps de jeu avec Marcello Gazzola ou encore Antonino Ragusa. Mais c’est lors de l’exercice 2018-2019 que Lirola va prendre une autre dimension. Sous les ordres de Roberto De Zerbi, adepte d’un jeu offensif léché qui séduit l’ensemble des observateurs en Italie, le défenseur va s’épanouir et disputer 35 matchs de Serie A, pour sept passes décisives et deux buts.

C’est grâce à cette saison de haute-volée que Lirola va franchir un cap dans sa carrière, en rejoignant la Fiorentina. Comme à Sassuolo, l’Espagnol va d’abord être prêté avant d’être acheté à l’été 2020 contre onze millions d’euros. En Toscane, ce dernier va disputer un total de 52 matchs, pour un but et trois passes décisives.

Plus offensif que Sakai

Cependant, comme le précise son ancien coéquipier Cyril Théréau à La Provence, Lirola n’a pas pu exprimer pleinement son potentiel avec la Viola : "Il ne parvenait pas à reproduire ce qu'il faisait à Sassuolo, une équipe portée vers l'avant à la différence de la Fio." International Espoir avec l’Espagne, Lirola remporte le championnat d’Europe Espoir en 2019, malgré un statut de remplaçant, barré par le latéral du Deportivo Alaves, Martín Aguirregabiria.

Dans son profil, contrairement à Sakai, qui excelle défensivement, Pol Lirola a une large palette de qualités offensives. Rapide, bon techniquement et doté d’une belle qualité de centre, il peut également évoluer un cran plus haut, soit en tant que piston droit dans un 3-5-2 ou milieu droit dans un milieu à quatre. "Offensivement, il a d'énormes qualités, notamment de centres. Il peut être complémentaire de Sakai, qui est meilleur défensivement", explique Théréau à La Provence.

Lire aussi

Déjà pisté cet été

Une polyvalence qui plaît au coach olympien André Villas Boas et au directeur sportif de l’OM Pablo Longoria. "Pol était déjà sur notre liste au mois d'août. C'est un joueur très apprécié par Pablo (ndlr : Longoria, le directeur sportif de l'OM). Ça n'a pas été très difficile à faire, il était intéressé lui aussi", avait ainsi expliqué l'entraîneur marseillais lundi en conférence de presse, alors que l’arrivée du Catalan était imminente. Reste à savoir si l'Espagnol sera disponible pour le choc face au PSG lors du Trophée des champions mercredi soir.

Avec Lirola, l’Olympique de Marseille a accueilli sa première recrue hivernale et ne compte pas s’arrêter là en enrôlant un avant-centre pouvant concurrencer Dario Benedetto. Après le nom du Polonais de Naples Arkadiusz Milik, celui de l’Espagnol de 20 ans Abel Ruiz, formé au Barça et en difficulté à Braga, aurait été coché par les dirigeants olympiens, selon AS et la presse portugaise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Des maires dénoncent "des carences" de l'État dans la livraison des vaccins

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Lire et commenter