Michael Phelps, la légende est de retour

Michael Phelps, la légende est de retour

DirectLCI
NATATION - Michael Phelps sort de sa retraite. Le nageur américain de 28 ans, athlète le plus titré de l'histoire des Jeux olympiques, va retrouver les bassins fin avril, a annoncé lundi sa fédération. La première étape d'un glorieux retour avec, en ligne de mire, les JO de Rio de Janeiro ?

Prendre sa retraite à 27 ans, au sortir de Jeux olympiques de Londres qui l'ont fait passer du statut de superstar à celui de légende était visiblement prématuré pour Michael Phelps. Le nageur américain va en effet signer son retour à la compétition le 24 avril prochain dans l'Arizona, a annoncé lundi la Fédération américaine de natation. La nouvelle est clairement un événement puisqu'elle concerne tout simplement l'athlète le plus médaillé de l'histoire des JO. Michael Phelps, désormais 28 ans, c'est 22 médailles olympiques, dont 18 en or. Un record.

Les rumeurs d'un retour de Phelps dans les bassins, qui ont commencé à circuler il y a plusieurs mois, étaient donc fondées. Un premier élément les étayait : le retour de Phelps dans le programme antidopage américain en novembre, en conformité avec le règlement de la Fédération internationale de natation (Fina) qui stipule qu'un nageur souhaitant sortir de sa retraite doit le signaler neuf mois avant son retour afin de pouvoir se soumettre à des contrôles. Puis, fin mars, son entraîneur Bob Bowman expliquait que son poulain pourrait disputer "un ou deux meetings".

D'autres ont essayé, ils ont eu des problèmes

C'est désormais une certitude : Michael Phelps va renager en compétition. Dans dix jours, tous les yeux seront donc rivés sur le centre aquatique Skyline de la ville de Mesa, où se tiendra la réunion Arena. Dans l'Arizona, Phelps aura largement de quoi se jauger puisque près d'une cinquantaine de nageurs de l'équipe nationale américaine sont attendus, dont d'autres médaillés d'or londoniens. L'homme aux 26 titres de champion du monde apportera ainsi un premier élément de réponse quant à sa forme et la crédibilité d'un retour au premier plan, à deux ans d'autres Jeux, ceux de Rio de Janeiro.

Difficile d'imaginer Phelps, réputé pour son exigence, revenir pour autre chose que la gagne. "Lui sans nager est à notre niveau quand on nage", confiait à L'Equipe début avril un autre monstre aquatique, Yannick Agnel, qui connaît bien le phénomène Phelps pour le côtoyer à l'entraînement du côté de Baltimore. Le nageur américain est en tout cas attendu et devra faire mieux que Mark Splitz, septuple champion olympique en 1972 incapable de se qualifier pour les Jeux de 1992. Ou Ian Thorpe, quintuple médaillé d'or olympique écarté de la course aux Jeux de Londres, où Laure Manaudou, autre championne olympique, s'était fait éliminer sans gloire dès les séries. Autant d'exemples à ne pas suivre pour Phelps, qui dispose d'une occasion en or de montrer qu'il est définitivement un champion hors-norme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter