Michael Schumacher, de nouveau traqué ?

Michael Schumacher, de nouveau traqué ?

ACCIDENT - En annonçant la sortie du coma de Michael Schumacher, la famille espérait pouvoir continuer les soins dans la plus grande discrétion. Elle s'est préparée à ce que cette nouvelle ravive l'intérêt des journalistes. Malgré un dispositif drastique pour protéger sa vie privée, les premières fuites sur l'état de santé supposé sont déjà parues dans la presse.

En transférant Michael Schumacher du CHU de Grenoble à celui de Lausanne en toute discrétion lundi, la famille de l'ex-pilote de F1 espérait l'accompagner dans sa phase de réadaptation dans le plus grand secret. Elle a d'ailleurs mis les petits plats dans les grands pour garantir le respect de sa vie privée, tout comme le secret médical.

Un large espace du bâtiment a été mis à disposition du patient. On se souvient qu'à Grenoble un journaliste s'était déguisé en prêtre pour entrer dans la chambre de l'Allemand , quelques semaines après son accident de ski sur les pistes de Méribel le 29 décembre 2013. Selon un membre du CHUV contacté par metronews, plusieurs journalistes ont déjà tenté de s'infiltrer dans le service, avant d'être stoppés par la sécurité.

Un transfert organisé comme une opération des services secrets

Force est de constater que les nouvelles communiquées lundi sur l'état de santé du pilote ont relancé l'intérêt de certains médias prêts à tout pour obtenir la moindre information. La cellule de communication, mise en place pour la venue de ce patient si spécial, a même décidé de ne plus répondre aux journalistes, présents en masse lundi et mardi.

Le journal suisse Blick  n'a pas eu recours à ces extrêmes mais a retrouvé la société ambulancière qui a effectué le transport de ''Schumi'' vers son nouvel établissement hospitalier où il est placé dans un service de neuro-rééducation de pointe. Le responsable de la société, basée à Viège (fief du patron de la FIFA, Josef Blatter) a confirmé qu'il avait bien été chargé du transfert, sans donner d'autres précisions sur le champion de F1. Preuve que le clan Schumacher cherche à se protéger, le voyage de la France vers la Suisse a été organisé comme une opération menée par les services secrets. 

Michael Schumacher sorti du coma depuis déjà deux mois ?

L'entreprise a reçu le contrat pour chercher le malade, sans connaître l'identité de ce dernier, enregistré sous un faux nom. Même, les ambulanciers ont dû remettre leurs téléphones portables avant qu'ils ne voient le visage de Michael Schumacher.

Durant le voyage, le personnel a même pu communiquer avec lui (voir notre encadré). Une information qui confirme celles de la presse allemande qui avançait lundi après-midi que le sportif pouvait interagir avec son entourage. Cette nouvelle vient surtout confirmer que sa sortie du coma ne date pas de lundi, jour où sa manager Sabine Kehm l'a officialisée, et alors que tout laisse penser qu'il alterne les phases d'éveil et de conscience depuis environ deux mois. Des éléments contradictoires qui ne devraient pas manquer d'attirer l'attention.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - La pandémie est à un "point critique", les infections croissent de manière exponentielle, avertit l'OMS

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Covid-19 : la Chine remet en cause l'efficacité de ses propres vaccins

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Lire et commenter