Michael Schumacher devrait être placé en rééducation

Michael Schumacher devrait être placé en rééducation

ANGOISSE - Plongé dans le coma depuis six mois et placé en soin intensif, l'état de l'ancien pilote de F1 ne s'améliore pas et la phase de réveil n'a pas produit les effets espérés. S'il est acquis que ses jours ne sont plus comptés, il ne devrait pas pour autant recouvrer ses capacités.

La vie de Michael Schumacher semble hors de danger. Plongé dans le coma depuis un accident de ski, fin décembre, sur un hors-piste de proximité dans la station de Méribel, l'ex-pilote de Formule 1 est depuis soigné à l'hôpital de Grenoble.

A intervalle régulier, sa famille et ses proches ont avancé que l'état du sportif s'améliorait . En effet, ses jours ne semblent plus comptés. Mais selon plusieurs médias allemands, il devrait sortir des soins intensifs pour être placé dans un établissement de rééducation, sans pour autant être conscient. Quatre mois après que les médecins ont lancé le processus de réveil.

"Les chances de récupération complète ont chuté"

L'ensemble des experts s'accordaient pourtant à dire qu'il se réveillerait début juin . Mais sans résultat probant, les médecins ont informé sa femme Corinna et son frère Ralf que le personnel médical ne pouvait plus rien faire pour lui.

Ce placement dans un service de rééducation signifie que le septuple champion du monde F1 recevra toujours la même thérapie de massage et tonification musculaire. Mais les médecins n'attendent plus d'amélioration significative de son état. "Le transfert de Schumacher à une clinique de réadaptation spécial est en préparation et les chances de récupération complète ont chuté", écrit le magazine Bunte . Le scénario le plus probable, d'un Schumacher en vie mais qui ne recouvrera jamais ses capacités , est donc en train de se réaliser.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : le variant anglais n'entraîne pas plus de formes graves, selon deux études

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter