Michael Schumacher "ne peut pas marcher, même avec l'aide des médecins"

Michael Schumacher "ne peut pas marcher, même avec l'aide des médecins"

ACCIDENT - Victime d'une grave chute à skis fin 2013, l'ancien pilote de Formule 1 continue de se battre, même si l'on en sait peu sur son état de santé exact. Un élément, tout de même ce lundi, cette petite phrase lâchée par son conseil lors du procès opposant le clan Schumacher au magazine allemand Bunte, qui avait affirmé qu'il "pouvait à nouveau marcher".

La machine à rumeurs. Depuis bientôt trois ans que Michael Schumacher a frôlé la mort sur les pistes de Méribel en décembre 2013, toute sorte d'informations erronées ont circulé sur son état de santé. Dans le coma, lucide, à l'état de légume, voire pire, la convalescence du septuple champion du monde de F1 (1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004) aiguise l'appétit des médias du monde entier. 

Et parmi les supposés scoops restés célèbres, celui du magazine allemand Bunte, qui affirmé en décembre dernier que Schumi pouvait "à nouveau marcher"...  Une publication qui n'avait pas du tout plu à la famille de l'ancien champion, et contre laquelle elle avait porté plainte.

Ces spéculations sont irresponsables"- Sabine Kemp, l'agent de Michael Schumacher

Et lors de l'audition, qui s'est tenue vendredi dernier, mais dont on ne découvre quelques éléments que ce lundi, l'avocat de Schumacher (Felix Damm) a effectué une mise au point : "Il ne peut pas marcher, pas même avec l’aide des médecins". À l'époque de la Une incriminée de Bunte, Sabine Kemp, l'agent de l'ancien pilote allemand, avait déjà expliqué que ces affirmations "ne correspondent pas aux faits, ces spéculations sont irresponsables". À la justice maintenant d'en juger.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

    Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

    "60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

    "Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

    Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

    Lire et commenter