Michael Schumacher : un an après, difficile d'en savoir davantage

Michael Schumacher : un an après, difficile d'en savoir davantage

SANTE - 12 mois ont passé depuis la chute à ski du pilote allemand à Méribel. Revenu entre temps, parmi les siens, Schumacher irait bien mieux, mais impossible de savoir la vérité. Ses proches qui communiquent rarement, sont les seuls à connaître l'évolution de la santé de leur convalescent.

Un an jour pour jour après l'accident tragique de Michael Schumacher, la situation s'est certes améliorée pour l'ancien champion de Formule 1, mais elle suscite toujours plusieurs interrogations. L'attachée de presse Sabine Kehm a d'ailleurs démenti tout ce qu'a annoncé l'ancien pilote Philippe Streiff dans les médias ces derniers jours. Habituellement, elle est la seule à être en mesure de donner nouvelles de manière officielle.

EN SAVOIR + >> Un an après, les hommages au septuple champion du monde

Streiff l'informateur méprisé

Comment Philippe Streiff a-t-il pu obtenir des informations aussi confidentielles, lui qui n'a jamais été en contact avec le clan Schumacher depuis sa chute à Méribel en décembre dernier ? Pour rappel, Streiff a expliqué dans Le Parisien et sur Europe 1, que "Schumi" allait mieux en fournissant bon nombre de détails très récents, notamment la faculté de l'Allemand à reconnaître les membres de sa famille.

Ce dimanche, Sabine Kehm a accordé une interview à l'agence Reuters, afin de préciser et surtout de démentir toutes ces précisions fournies dans un but bien incertain : "Je peux seulement confirmer que je ne sais pas où M. Streiff a eu l’information parce qu'il n’a pas eu de contact avec nous et il n’en a jamais eu." précisait-elle.

Dans la foulée, le professeur Gérard Saillant a lui aussi de son côté, confirmé les propos de Kehm en s'exprimant à l'AFP : "Depuis un an, je n'ai jamais eu le moindre contact, verbal, écrit ou physique avec Philippe Streiff". Le chirurgien mondialement reconnu, a également affirmé que ce n'était pas la première fois que Streiff communiquait de la sorte : "Précédemment, il n'avait pas hésité à inventer des affirmations en mon nom. C'était quelques jours après l'accident de ski dont avait été victime Michael." Deux couches pour le prix d'une.

EN SAVOIR + >> CHRONO - Michael Schumacher, un an après

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Lire et commenter