Michael Schumacher va-t-il vraiment mieux ?

Michael Schumacher va-t-il vraiment mieux ?

DirectLCI
ACCIDENT - Alors que le CHU de Grenoble, où il est hospitalisé, avait annoncé lundi après-midi que l'état de Michael Schumacher était ''stable mais toujours critique'', l'AFP a assuré dans la soirée que celui-ci était ''en légère amélioration''. Alors, qui croire? Elements de réponse.

Qu'en est-il vraiment de l'état de santé de Michael Schumacher ? Lundi, des informations contradictoires ont été données sur l'état de santé de Michael Schumacher, hospitalisé au CHU de Grenoble dans un coma artificiel depuis sa chute en ski dimanche 29 décembre à Méribel, venant alimenter la confusion qui règle autour du réel état de santé du champion. Rappel des faits pour y voir plus clair.

Samedi : un scanner ''très mauvais'' (le JDD)
Alors que la semaine passée invite plutôt à l'optimisme, une information du Journal du Dimanche ( d'ailleurs  peu reprise) révèle qu'un scanner passé samedi dénonçait un état de santé ''très mauvais''. Comprendre : la santé du Schumacher ne va pas en s'améliorant, le traitement n'est pas efficace. Celle-ci n'est pas démentie par les médecins et l'entourage qui, comme depuis le début, s'affranchissent de tout commentaire.

Lundi 15h : état toujours stable mais critique (CHU de Grenoble)
''L'état clinique de Michael Schumacher est considéré comme stable. Cependant, l'équipe médicale en charge souligne qu'elle continue de juger la situation critique'', annonce le CHU de Grenoble dans un communiqué commun avec l'attachée de presse de l'ancien pilote de F1. Sans plus de détails.

Lundi, 20 h 45 : l'état de santé ''en légère amélioration'' (une proche, citée par l'AFP)
Lundi soir, une bonne nouvelle tombe. L'état de santé de Schumi est ''en légère amélioration'', lance l'AFP, qui cite une proche du septuple champion du monde. Elle poursuit en disant que ''le pronostic vital est toujours engagé'' mais que ''son entourage a l'espoir qu'il s'en sorte''. Autrement dit, le ciel, si nuageux, s'éclaircit.

Au final : l'incertitude redoutée se forme
Depuis le début, le staff de Schumacher, son attachée de presse Sabine Kehm en tête, demandent aux journalistes de n'écouter que les médecins au sujet de l'état de santé du patient, arguant que ''son intimité exige que nous ne détaillions pas son traitement'' et qu'il faut ''respecter le secret médical''. La proche, citée par l'AFP, est-elle assez fiable ? Transmet-elle une information donnée par les médecins à la famille ou extrapole-t-elle ? Chacun se fera son idée là-dessus et nul doute que la question sera posée lors de la prochaine conférence de presse des médecins. Rappelons-nous que le CHU avait convoqué la presse exceptionnellement quand l'état s'était subitement amélioré mardi 31 décembre. Ce qui n'est pas le cas cette fois. 

Mercredi, 11h : un point sur l'enquête effectué
Une chose est certaine pour le moment : une conférence de presse sera donnée mercredi (à 11h) par le parquet et les gendarmes chargés d'enquêter sur l'accident de ski du coureur automobile. Celle-ci doit indiquer l'avancement de la procédure qui étudie les circonstances et les causes de l'accident. Et déterminer si la sécurité de la station de Méribel (Savoie) est en question ou pas.

Plus d'articles

Sur le même sujet