Moins de 2 heures sur marathon : comment trois hommes entendent briser cette barre mythique samedi

DirectLCI
OPTIMISATION – Tout semble avoir été mis en œuvre par Nike, à l’origine du projet, pour que trois coureurs puissent réussir samedi matin l’exploit de boucler pour la première fois un marathon en moins de 2 heures. On vous explique.

Objectif : mettre les coureurs dans les meilleures conditions. Alors que trois hommes tenteront samedi matin sur le circuit automobile italien de Monza de boucler pour la première fois un marathon en moins de deux heures, tout semble avoir été mis en œuvre par Nike, à l’origine de ce projet fou, pour réussir l’exploit. 


Grâce à des avancées technologiques majeures – invalidant presque de facto un éventuel record qui puisse être homologué – mais aussi à un soutien physique, psychologique et physiologique tout au long de leur préparation comme de leur tentative, le champion olympique kényan de la distance Eliud Kipchoge et ses deux partenaires, l'Éthiopien Lelisa Desisa et l'Érythréen Zernesay Tadese, devraient se retrouver dans une situation optimale pour accomplir leur performance. 

Les 5 facteurs qui pourraient permettre aux champions de briser la barre des 2 heures

  • 1L’équipement

    C’est sans aucun doute l’aide la plus précieuse apportée aux trois "cobayes". Après avoir réuni toute une batterie d’experts, l’équipementier américain a conçu une chaussure spéciale, la "Zoom Elite", pour rendre possible la prouesse. Une chaussure avec une plaque en carbone glissée dans la semelle, qui fait économiser de l'énergie à l'athlète et lui en restitue dans la phase de propulsion. Le maillot et le short des coureurs ont également été dessinés pour favoriser l’aérodynamisme et leur faire gagner de nombreuses secondes. Pour ce faire, les trois hommes seront par ailleurs équipés, au niveau de leurs mollets, de deux plaques faisant office d’ailerons. 

  • 2L’aspiration

    Autre élément qui devrait permettre d’assister à une performance historique : un camion précédera les champions sur l’ensemble des 42,195 kilomètres à parcourir. Le but ? Leur faire bénéficier au maximum du phénomène d’aspiration, c’est-à-dire de l'effet d'entrainement produit par le véhicule. Cette technique est notamment très utilisée dans le cyclisme, lorsque les coureurs se relaient à l’avant d’un groupe pour, à tour de rôle, diminuer la résistance de l’air et donc moins se fatiguer.

  • 3Les lièvres frais

    Outre le soutien du camion, les marathoniens seront aidés par de nombreux lièvres frais. Des lièvres, nom donné aux meneurs d’allures, qui se relaieront du début à la fin de la tentative des trois concurrents afin de pouvoir maintenir un rythme suffisant pour finir la distance en moins de 2 heures.    

  • 4Le circuit

    Le choix de Monza n’a rien d’anodin. Selon Nike, le circuit automobile regroupe en effet plusieurs caractéristiques considérées comme primordiales pour la réussite de l’exploit. Tout d'abord pour son altitude et son emplacement. Les deux offrent apparemment des conditions météorologiques optimales Ensuite, pour sa conception (bitume au sol et courbes régulières). Bref, l’autodrome accueillant traditionnellement le Grand Prix d’Italie de Formule 1 semble en tout point idéal. À noter que les coureurs effectueront leur tentative sur une boucle de 2,4 kilomètres à parcourir à 17 reprises et des poussières.

  • 5L’heure de départ

    Le jour comme l’horaire du départ – 5H45 du matin – n’ont pas non plus été choisis au hasard. Après avoir analysé six années de relevés météorologiques (température, pression atmosphérique, humidité de l’air etc.), Nike a décidé d’opter pour un départ à la fraîche, qui permet aux athlètes de ne pas perdre trop d’énergie en raison de la chaleur. 

En vidéo

Marathon de Paris : un couple kenyan remporte les deux épreuves

Pour rappel, l’actuel record du monde, établi en 2014 à Berlin, parcours réputé propice aux chronos, par le Kényan Dennis Kimetto, est de 2 heures 02 minutes 57 secondes. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter