Monaco gagnant, mais pas convaincant

SPORT

LIGUE 1 – L'AS Monaco a quitté le fauteuil de lanterne rouge en disposant de Nantes sur le plus petit des scores (1-0). C'est Falcao qui a offert ces trois précieux points à son équipe, en reprenant victorieusement un beau centre de Layvin Kurzawa, en fin de première période. En fin de match, Monaco a eu chaud, très chaud même.

Pour sa première titularisation à la pointe de l'attaque monégasque, Falcao a été l'un des principaux artisans du succès des joueurs de la Principauté face à Nantes (1-0). Buteur juste avant le repos, d'une belle tête plongeante à la suite d'un centre millimétré de Layvin Kurzawa, le "Tigre" ne s'est pas fait prier pour donner l'avantage aux siens.

Malmenés, sans être outrageusement dominés par les Nantais, les protégés de Leonardo Jardim ont mis du temps à rentrer dans la rencontre. Ils auraient pu même subir l'ouverture du score à la 24e minute, mais Danijel Subasic a sorti le penalty de Serge Gakpé. Auteur de la faute sur le jeune Yacine Bammou, le gardien croate s'est rattrapé en jugeant bien la trajectoire du tir du "Canari". Sur les quatre penalties concédés par Monaco en trois journées, il venait là de se montrer décisif pour la première fois.

Nantes méritait au moins d'égaliser

Sans forcément se montrer dominateurs dans le jeu, les Monégasques ont contenu les locaux en seconde période, tant bien que mal. Lucas Ocampos aurait pu mettre le but du break, mais il a buté sur Maxime Dupé (47e). A l'heure de jeu, un centre de Gakpé contré par Carvalho, a obligé Subasic à se détendre. Il s'agissait là, de la seule réaction des hommes de Michel Der Zerkarian en seconde période, jusqu'au "money time" de folie.

A vingt minutes du terme, Jardim a décidé de sortir Falcao, pour faire rentrer son autre buteur : Dimitar Berbatov. Le rythme était retombé dans cette partie et sur une action tout à fait anodine, Bammou ratait l'égalisation de très peu. Sa reprise dévissée fuyait le cadre de justesse (80'). Dans la continuité, les Nantais prenaient enfin leurs responsabilités, se procurant bon nombre d'occasions. Mais ni Hansen, qui a trouvé la transversale (85'), ni Shechter, dont la tête a été sortie par Subasic dans les arrêts de jeu, ne trouvaient la faille. Monaco a enfin gagné en 2014-2015, mais que ce fut compliqué.

Sur le même sujet

Lire et commenter