Mondial de hand : le "mur" tricolore Vincent Gérard fait chavirer Twitter

SPORT

Toute L'info sur

La France au Mondial de hand

EXPERT - Titulaire inattendu en lieu et place du légendaire Thierry Omeyer, le gardien de l'équipe de France a encore une fois fait un match énorme contre la Slovénie en demie (31-25). Et les twittos sont tous unanimes à saluer la performance de Vincent Gérard, qui a envoyé les Bleus en finale.

L'homme du match, évidemment. Stratosphérique dans ses cages, tout le long de cette demi-finale face aux Slovènes, Vincent Gérard a tout simplement écœuré ses adversaires du soir. Comme il l'avait d'ailleurs déjà fait au tour précédent face aux Suédois. Jeudi soir, celui qui joue d'habitude les seconds rôles derrière l'immense Thierry Omeyer s'est montré au moins tout aussi grand que son aîné. Une performance XXL (15 arrêts tout de même dans ce match), qui a épaté les observateurs et notamment les nombreux téléspectateurs qui ont suivi le match et on posté leurs commentaires sur Twitter.

En vidéo

France 31 - 25 Slovénie : voir l'interview de Vincent Gérard en vidéo

Et s'il y a un qualificatif qui revient dans beaucoup de tweets, c'est évidemment la comparaison avec un "mur", tant Vincent Gérard a paru infranchissable. 

La palme revenant à ce twittos qui évoque avec humour quelque chose de beaucoup moins drôle : le mur que Donald Trump veut construire entre les États-Unis et le Mexique...

Et comme pour certains, le parallèle avec un mur était peut-être un peu trop évident, ils ont tenter de trouver d'où pouvait venir les super réflexes du gardien de Montpellier en club. Pour eux, pas de doute, ce que fait Gérard n'est pas humain et, donc, il doit avoir des super pouvoirs. Comme Neo dans "Matrix", Johnny Storm dans les "4 Fantastiques" ou Gandalf dans "Le Seigneur des anneaux", hurlant "Vous ne passerez pas !" à un démon. 

Côté slovène, bien sûr, évoquer la performance du gardien tricolore est beaucoup plus douloureux. Et cet internaute de résumer parfaitement ce que doivent encore ressentir les hommes de Veselin Vujovic et leur supporters en pensant à Vincent Gérard. 

Voir aussi

Lire et commenter