Mondiaux de handball : retour sur les cinq matches qui font la rivalité France–Espagne

Mondiaux de handball : retour sur les cinq matches qui font la rivalité France–Espagne

CLASSIQUE - Les Bleus retrouvent l’Espagne, ce vendredi, en demi-finale des Mondiaux de hand à Doha (Qatar). Une nation dominée lors des deux derniers affrontements mais jamais battue facilement. Et face à qui tout a commencé, en 2006.

Euro 2006 : la naissance des Experts
Zurich, 5 février 2006. L’équipe de France de handball dispute sa première finale internationale depuis son titre de champion du monde 2001. Face aux favoris espagnols, la nouvelle génération tricolore, incarnée par le virevoltant Abalo, peine un gros quart d’heure. Puis Omeyer se réveille, Nikola Karabatic (sans sa barbe) se mue en passeur, Dinart prend la mesure des joueurs qu’il côtoie au quotidien avec son club de Madrid, Narcisse s’envole… Tout roule pour les Bleus qui s’offrent le titre de champion d’Europe (31-23). Et lancent une moisson encore inespérée à cette époque.

Le résumé de la rencontre en cliquant ici

Euro 2010 : Un tournant vers le doublé
Quatre ans après leur titre continental, les Bleus sont déjà dos au mur avant le dernier match de poule. Contraints au nul par la Hongrie, vainqueurs d’un petit but des Tchèques, les hommes de Claude Onesta s’avancent vers une Espagne intouchable, qui a largement remporté ses deux premières rencontres. Le nul est arraché avec vaillance (24-24), alors que Luc Abalo et les siens font la course derrière, ce qui leur offre un point précieux pour la suite. C’est surtout la machine française (et la défense) qui se remettent en route. Ensuite, les Tricolores alignent cinq succès et remportent le titre européen pour la seconde fois.

Euro 2012 : La fin d’un cycle ?
L’Euro 2012 commence de la pire des manières pour la France, championne du monde en titre. Brouillons en attaque, pris par les contres espagnols, les Bleus sont sonnés d’entrée par la Roja, qui mène de 5 buts en seconde période. La défaite finale (29-26) est traînée comme un boulet par une équipe qui est aussi battue par la Hongrie quatre jours plus tard. La France termine 11e, ce qui demeure son pire résultat en 29 compétitions internationales depuis 1992. Certains observateurs annoncent déjà la fin d’un cycle, à six mois à peine des Jeux de Londres.

Le résumé de la rencontre :
 

JO 2012 : Accambray, ce sauveur
Deuxième de sa poule, la France doit se coltiner l’Espagne dès les quarts de finale des Jeux Olympiques. Le match est aussi accroché qu’attendu, les Ibériques dominent (12-9 à la pause). Puis Claude Onesta sort de son chapeau William Accambray, encore remplaçant en tribunes deux jours plus tôt. L’arrière de Montpellier inscrit 7 buts en 30 minutes, dont un dernier à trois secondes de la fin. Jouissance olympique.

Le dernier but, c’est par là :

Euro 2014 : Lancés vers l’or
Auteur d’une bonne compétition jusqu’ici, la France débarque dans le dernier carré sans le statut de favori, partagé entre Danois et Espagnols. Pourtant, les Bleus réussissent une prestation énorme et semblent partis pour exploser leur adversaire (7-3 puis 11-6). Déterminé, celui-ci revient aussitôt (12-12), s’accroche jusqu’au money time (25-25). Moment choisi par Dumoulin pour être énorme dans les cages et Abalo de l’être autant en attaque. Les Français l’emportent (30-27) et iront dérouiller le Danemark le surlendemain en finale.

Le résumé :

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

EN DIRECT - La France repasse sous la barre des 10.000 patients hospitalisés du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.