Monoplace, pilotes, ambitions... tout savoir sur le retour de Renault en F1

SPORT

PRÉSENTATION - Après avoir annoncé son come-back dans les paddocks, après avoir racheté Lotus en décembre dernier, et à moins de deux mois du début de la saison 2016, Renault a dévoilé mercredi l'organigramme de son écurie et sa nouvelle monoplace. Tour d'horizon.

La voiture
Très élégante, la RS16 fait la part belle au noir, même si, clin d'œil aux couleurs originales de la marque au losange lors de ses débuts en F1 en 1977, le jaune est évidemment aussi présent. Le résultat final est plutôt séduisant mais il se murmure déjà que les coloris pourraient évoluer d'ici le premier GP de la saison, le 20 mars en Australie. Car la monoplace présentée mercredi à l'usine Renault de Guyancourt (Yvelines), n'est pas celle qui participera au Championnat du monde, puisqu'elle est encore en cours de finalisation. 

Les pilotes
Sans surprise, la marque française a imprimé sa patte sur le duo qui portera ses couleurs cette saison. Le Français Romain Grosjean est parti Haas et le Vénézuélien Pastor Maldonado n'a pas été conservé. A la place, Renault a décidé de faire confiance à l'Anglais Jolyon Palmer (25 ans), qui était jusque-là pilote essayeur pour Lotus, et a surtout enregistré la signature de prometteur danois Kevin Magnussen (23 ans), chipé à McLaren. Histoire de respecter l'esprit "French touch" que le constructeur automobile vante dans ses pubs, le jeune tricolore Esteban Ocon devient troisième pilote.

L'ambition
Fort d'un staff rodé aux joutes de la F1 - Cyril Abiteboul comme directeur général (chez Renault depuis 2001 et directeur de Caterham de 2012 à 2014), Frédéric Vasseur comme directeur des courses (ancien patron de l'écurie ART) et Bob Bell comme directeur technique (passé chez Mercedes puis Manor Marussia) - Renault voit les choses en grand : "Notre intention est de gagner, a même déclaré Abiteboul. Et pour cela il faut les conditions nécessaires. Nous sommes en train de les réunir". En tout cas, l'attente des fans et des médias est déjà bien palpable. 

À LIRE AUSSI
>>  Renault rachète Lotus et revient en piste !
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Lire et commenter