"C'était avant tout la joie de vivre" : le ski et le sport tricolores en deuil après la mort de David Poisson

DirectLCI
ÉMOTION - Après le décès du descendeur savoyard, médaillé de bronze aux Mondiaux de 2013, lors d'un entrainement au Canada, les dirigeants du ski français et le sport tricolore sont sous le choc.

La Fédération française de ski (FFS) a relayé la sombre nouvelle, ce lundi soir, laissant le monde du ski, et plus largement le sport français, dévasté. David Poisson, 35 ans, médaillé de bronze de descente aux Championnats du monde de ski alpin 2013, est décédé après une chute à l'entraînement dans la station canadienne de Nakiska. 


"Le ski français est en grande tristesse parce que David, c'était avant tout la joie de vivre, un bon gars et un très bon sportif. Le ski alpin est un sport dangereux. On le sait, très souvent on se blesse, mais de là à avoir la sanction la plus haute...Ca ce n'était pas prévu bien sûr", a réagi sur LCI, le président de la FFS Michel Vion. Et de poursuivre : "C'est l'horreur. Pour sa famille bien-sûr, sa maman qui a perdu son mari il y a quinze jours, et pour son épouse et son enfant". Dans un communiqué, le directeur technique national Fabien Saguez et l'ensemble de l'encadrement sportif et du personnel administratif de la Fédération se disent quant à eux "dévastés par cette nouvelle" et s'associent "à la douleur de ses proches dans ces moments particulièrement difficiles". 

"Sincères condoléances" de la ministre des Sports

Mais c'est sans doute sur Twitter que les hommages ont été les plus nombreux. La ministre des Sports, Laura Flessel, a notamment adressé ses "plus sincères condoléances" aux proches de David Poisson. "C'est une nouvelle dramatique. Nous sommes de tout cœur avec ses proches et la Fédération française de ski", a pour sa part fait savoir Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).


Au micro de RMC Sport, l'ancien skieur français, Sébastien Amiez s'est aussi dit sous le choc. "On a déjà connu ça par le passé avec Régine Cavagnoud, qui s'est tuée en 2001. Aujourd'hui, le ski français revit ça avec David (...) C'est con à dire mais David va me manquer, va manquer au ski français par sa personnalité".

"Complètement sonné par cette nouvelle...tellement de bons moments passés à tes côtés... 'Le long de la piste noire on glisse, arrivés en bas le teleski nous hisse, le capitaine nous montre toutes ses dents,à nous les fiers combattants'. Tu vas nous manquer David", a pour sa part commenté le biathlète Simon Fourcade.

David Poisson et ses partenaires du groupe vitesse de l'équipe de France se préparaient depuis quelques jours à Nakiska en vue des épreuves de vitesse (descente et super-G) de Lake Louise (Canada), comptant pour la Coupe du monde et programmées les 25 et 26 novembre.

Plus d'articles

Sur le même sujet