MotoGP : le Français Fabio Quartararo perd une partie de sa combinaison en course et termine à 340 km/h torse nu

MotoGP : le Français Fabio Quartararo perd une partie de sa combinaison en course et termine à 340 km/h torse nu

SPORT - Le pilote français de moto, Fabio Quartararo, a fini le Grand Prix de Catalogne torse nu, la combinaison ouverte, après s'être débarrassé de sa protection pectorale. Une situation qui lui a valu d'être pénalisé par les organisateurs.

L'image est insolite. Leader du championnat du monde de MotoGP, Fabio Quartararo a fini le Grand Prix de Catalogne 6ᵉ et torse nu à plus de 300 km/h dimanche, après une ouverture impromptue de sa combinaison. "Ce n'est pas génial sincèrement, ce n'est pas la meilleure sensation que j'ai eue. Conduire en scooter ça va, mais conduire à 340 km/h, avec l'air qui entre dans la combinaison ça fait un effet parachute", a réagi le pilote français, qui a été pénalisé de trois secondes et rétrogradé de la 4ᵉ à la 6ᵉ place pour avoir roulé "sans sa combinaison en cuir correctement attachée et sans le plastron requis".

Cet événement de course peu ordinaire a rendu plus complexe la conduite de Fabio Quatararo. "Malheureusement je n'arrivais pas trop à m'arrêter en bout de ligne droite, dans les freinages assez forts. Je ne sais pas comment j'ai fait pour tenir Jack Miller derrière. J'ai fait de mon mieux", a-t-il indiqué. Le Français avait franchi la ligne d'arrivée à la 3ᵉ place derrière son compatriote Johann Zarco (Ducati-Pramac). Mais, il avait déjà été pénalisé de trois secondes pour avoir coupé un virage de façon irrégulière, perdant sa place sur le podium au profit de l'Australien Jack Miller (Ducati). 

Une situation qui fait réagir dans le paddock

Le fait de course a  fait réagir dans le paddock, posant une question de sécurité pour les pilotes, une semaine après la mort à 19 ans du pilote Jason Dupasquier, des suites d'un accident pendant les essais de la catégorie Moto3. L'ancien double champion du monde MotoGP Casey Stoner (2007, 2011) a estimé que Quartararo méritait une exclusion de course : "À ce niveau, vous ne pouvez pas être autorisé à courir à plus de 350 km/h avec votre combinaison ouverte", a-t-il écrit sur Twitter. "Ce que je considère comme très dangereux, c'est de balancer le plastron, c'est du plastique et donc c'est dangereux, car il y a des motos qui arrivent à 200 km/h par derrière", a déclaré le pilote espagnol Joan Mir, estimant que cela était "bien sûr répréhensible".

De son côté, le pilote français Johann Zarco a déclaré que "ce n'était pas dangereux" pour les autres pilotes, "mais c'était dangereux pour Fabio Quartararo, (...) donc un drapeau noir pour sa sécurité aurait pu se justifier". "Félicitations à tous ceux qui sont allés se plaindre pour une autre pénalité", a réagi ironiquement Quartararo sur Instagram. "Je n'ai mis personne en danger comme le dit un pilote et c'était déjà difficile pour moi de rouler. Mais c'est génial de voir les vrais visages de certaines personnes", a ajouté celui qui reste premier du championnat après sept courses, mais n'a plus que 14 points d'avance sur Zarco.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.