Nacer Bouhanni, un sprinteur star absent au Tour de France?

Nacer Bouhanni, un sprinteur star absent au Tour de France?

CYCLISME - Meilleur sprinteur d'un Giro où il a brillé en remportant trois étapes, Nacer Bouhanni confirme qu'il prend une autre dimension, à 23 ans. Mais le coureur de la FDJ au caractère bien trempé pourrait bien ne pas participer au Tour de France.

Le lion qui rugit en lui a encore du mal à se contrôler. Mais dimanche, sur le podium du Giro à Trieste, Nacer Bouhanni était apaisé, soulagé, enfin, et fier, surtout, d'avoir conservé jusqu'au bout son maillot rouge de meilleur sprinteur, lui qui avait plutôt prévu d'abandonner sur les premières pentes. Seulement voilà, l'appétit vient en mangeant et après avoir gagné deux étapes lors de la première semaine et une autre ensuite, le natif d'Epinal a tenté de garder sa tunique jusqu'à Trieste. Le voilà meilleur sprinteur d'un grand tour, celui d'Italie, à seulement 23 ans, preuve de sa progression ces derniers mois.

Mais le petit monde du boxeur Bouhanni (1,75 m, 66 kg) n'est pas celui des Bisounours. Et malgré cette performance de premier ordre, que seul Laurent Jalabert avait réussie avant lui (maillot rouge en 1999), le coureur de la FDJ n'est pas certain de participer au prochain Tour de France. En cause, la présence d'un autre crack au sein de l'équipe française : Arnaud Démare, profil du gendre parfait, qui fait l'unanimité au sein de son équipe. Loin du tempétueux Bouhanni, plutôt du genre à se motiver en relisant des passages de la chaude biographie de Mike Tyson. Un tempérament qu'ont adoré les tifosi italiens mais que vivent beaucoup moins bien ses dirigeants.

Démare-Bouhanni-Pinot, trois cas différents à gérer

Entre Démare et Bouhanni, la cohabitation semble impossible (le premier a dit qu'il ne refuserait de lancer le second dans les sprints) et Marc Madiot, le directeur sportif de la FDJ, a visiblement opté pour le premier, en plus de conserver une partie de l'équipe autour de Thibaut Pinot, le grimpeur maison. D'autant que Nacer Bouhanni pourrait quitter l'équipe en fin de saison, s'il cède à un appel parmi la demi douzaine d'écuries qui s'offrent à lui, dont la toute nouvelle formation de Fernando Alonso et ses salaires déjà annoncés bien supérieurs à ceux pratiqués habituellement. Pour l'heure, le champion de France 2012 assure, via son représentant, ne rien avoir décidé et privilégierait même de rester où il est. A condition d'être augmenté aux mêmes conditions que son coéquipier Démare.

S'il quittait néanmoins la formation FDJ, Bouhanni emporterait avec lui les points UCI, qui se gagnent sur les courses et déterminent le classement des équipes et des coureurs. De quoi mettre un peu plus en doute sa sélection pour la Grande Boucle. Une réunion est prévue mardi avec les 13 présélectionnés (dont il fait partie), annonce L'Equipe . Le Spinalien espère pour sa part ''faire le Tour''. Il a même prouvé sur le vélo et les routes transalpines qu'il avait les moyens d'y briller.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.