NATATION – Deux ans après avoir conquis la médaille d'or à Barcelone, Camille Lacourt a de nouveau remporté le titre mondial sur 50m dos (24"23). Le nageur tricolore amène une quatrième médaille d'or à la France lors des Championnats du monde de natation à Kazan.

Impressionnant de facilité en demi-finale, Camille Lacourt a tenu son rang ce dimanche en remportant l'or sur 50m dos, deux ans après son titre mondial à Barcelone sur la même distance. Déjà auréolé d'une médaille d'argent sur 100m dos lors de ces Championnats du monde de natation à Kazan, le nageur de Marseille l'a emporté en 24"23 devant Grevers (24"61) et Treffers (24"69). La France accumule dorénavant 4 médailles d'or avant le relais 4x100m 4 nages prévu cet après-midi et qui pourrait également permettre aux Bleus de faire grimper leur compteur.

4 titres mondiaux au palmarès de Lacourt

Le Français n'a laissé aucune chance à ses prétendants du jour en accélérant aux 25 mètres et en écrasant littéralement la concurrence à la manière de Florent Manaudou lors de sa victoire sur 50m nage libre samedi après-midi. "Ça fait plaisir, je suis vraiment content, je dois contenir tout ça, il y a encore un 4x100 m 4 nages, où on peut aller chercher une médaille", a furtivement commenté Lacourt au micro de France 2.

Avec déjà 4 titres de champion du monde à son palmarès, Lacourt est surtout le premier Français a décroché l'or sur trois Mondiaux différents. A Shanghai en 2011, il avait partagé son sacre avec Jérémy Stravius sur 100m dos, deux ans plus tard, il décrochait son premier titre en "solo" sur 50m dos à Barcelone, avant de remporter dans la foulée le 4x100m 4 nages avec ces copains du relais. Rebelote ce dimanche ?

A LIRE AUSSI
>> Lacourt accroche l'argent sur 100m dos

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

SEPT À HUIT - Toujours remonté contre son époque, Gérard Lanvin met ses maux en chanson

Covid-19 : les premiers signes d'un ralentissement de l'épidémie ?

Inquiétude sur l'état de santé d'Alexeï Navalny : "on ne le laissera pas mourir en prison", assure la Russie

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Lire et commenter