Natation : les relayeurs français champions d'Europe !

SPORT
DirectLCI
INVINCIBLES - Les relayeurs français du 4 x 100 mètres nage libre ont remporté lundi le titre européen devant la Russie et l'Italie. C'est la première médaille d'or des Championnats d'Europe pour la délégation tricolore à Berlin.

La machine à gagner est toujours bien huilée. Le relais français 4 x 100 mètres nage libre a remporté la médaille d'or lors des Championnats d'Europe, lundi à Berlin, en dominant la Russie (2e) et l'Italie (3e) à l'issue d'une finale parfaitement maîtrisée. Partis prudemment, les Tricolores ont accéléré lors des deux derniers relais pour établir un excellent temps de 3 min 11 s 64''. C'est la première médaille d'or de la délégation française de la compétition.

Après les Championnats d'Europe en 2012, les Jeux olympiques la même année, et les Mondiaux il y a un an, les relayeurs français ont donc remporté une quatrième compétition de suite, alors qu'ils s'élançaient avec quelques doutes. Mais Mehdy Metella, Fabien Gilot, Florent Manaudou et Jérémy Stravius, moins bons que leurs concurrents russes à l'addition des meilleurs chronos cette saison, ont montré que le collectif bleu permettait bien des performances.

Gilot et Manaudou en poissons-pilotes

Parti le premier, Mehdy Metella, 22 ans, a livré un premier relais prudent, terminant 3e de son 100 mètres, à seulement 22 centièmes des Italiens, alors leaders. Puis Fabien Gilot, l'homme de tous les succès, a placé les siens en tête, pour ne plus jamais la lâcher. Manaudou, en champion olympique du 50 mètres, a creusé l'écart lors du troisième relais, laissant Stravius assommer la course lors de ses 50 premiers mètres avant de contenir le retour russe. Du très bon boulot.

''On voulait la médaille la plus brillante, on arrive à gagner encore, c'est la quatrième fois d'affilée. Ça signifie qu'on sera encore dur à battre'', affirmait, pas peu fier, Florent Manaudou à l'arrivée, radieux, à l'image d'une équipe de France que rien ne perturbe. Et Fabien Gilot de livrer une part de la recette miracle : ''La force de cette équipe, c'est le partage. Quand on monte sur les plots de départ, on n'est pas que quatre, mais on est une dizaine, avec tous les autres relayeurs. Toute une équipe.'' Une équipe qui ne cesse de gagner.

Lire et commenter