NBA : Becky Hammon, la nouvelle entraîneur-adjointe des Spurs est une femme

SPORT
DirectLCI
RECRUE - Comme le football français avec Corinne Diacre à Clermont, la NBA se féminise aussi. Car en nommant Becky Hammon entraîneur-adjointe, les San Antonio Spurs de Tony Parker sont devenus le premier club de basket américain à franchir le pas de la féminisation.

C'est bon signe. Un peu partout sur la planète sport, considérée par certains comme le chantre du machisme et de la misogynie, des femmes entrent en responsabilité dans des clubs de l'élite masculine. Elena Groposila au Dijon handball, Helena Costa puis finalement Corinne Diacre au Clermont-Foot et enfin Becky Hammon aux Spurs, les champions NBA en titre.

"Son QI basket, son éthique de travail et ses qualités interpersonnelles seront bénéfiques pour les Spurs"

Nommée entraîneur-adjointe de Gregg Popovich mardi, la Russo-Américaine (37 ans) était jusque-là meneuse de l'équipe féminine des San Antonio Stars, avant de mettre un terme à sa riche carrière de joueuse (elle a fini septième meilleure marqueuse de l'histoire de la Women's NBA et deux fois championne) il y a quelques semaines. C'est la première fois dans l'histoire du championnat nord-américain qu'une femme accède à ce type de poste, où elle s'occupera notamment du Français Tony Parker .

Une collaboration avec Popovich qui s'annonce d'ailleurs sous les meilleurs auspices : "Je suis impatient d’ajouter Becky à notre staff, a déclaré celui qui est considéré comme un des tout meilleurs coachs de la NBA. Je l’ai vu travailler avec notre équipe la saison dernière (blessée au genou, elle avait un rôle d'observatrice, ndlr) et je suis confiant dans le fait que son QI basket, son éthique de travail et ses qualités interpersonnelles seront bénéfiques pour les Spurs." Tout comme à la cause féminine dans le sport.

Lire et commenter