NBA : cinq choses à savoir sur Joakim Noah

NBA : cinq choses à savoir sur Joakim Noah

DirectLCI
BASKET - Joakim Noah a été élu lundi soir meilleur défenseur de la saison en NBA, récompense qui vient couronner le travail de l'intérieur français des Chicago Bulls. Sept ans après sa draft, il a réussi à conquérir l'Amérique.

Même en dehors du terrain, Joakim Noah la joue collectif. Au moment de recevoir son trophée de meilleur défenseur de la saison, lundi soir , l'intérieur français a d'abord fait part de sa fierté, soulignant au passage qu'il s'agissait d'une ''vraie leçon d'humilité''. Mais ''Jooks'' a tout de suite rendu hommage à ses coéquipiers : ''Cette récompense n'est pas pour moi, elle est pour notre équipe. C'est une récompense pour l'équipe.''

Quatrièmes de la Conférence Est (48 v - 34 d), les Chicago Bulls ont trouvé en Noah le leader dont ils avaient tant besoin, après la rechute de Derrick Rose, leur meneur star, et le départ de Luol Deng à Cleveland en cours de saison. Leader de combat, homme parfait pour faire le sale boulot, Joakim Noah est en train de marquer la NBA de son empreinte. Voilà cinq choses à savoir pour mieux comprendre le phénomène.

Sa meilleure saison NBA
Meilleures moyennes de points, de rebonds et de passes décisives de sa carrière : pour sa 7e saison en NBA, Joakim Noah a sans conteste franchi un palier cette année, alors qu'il a été le meneur de son équipe. Ses stats ? 12,6 pts, 11,3 rbds, 5,4 passes, 1,5 contre, 1,2 interception. Difficile de faire plus complet. ''Jooks'' a également réussi quatre ''triple double'' (trois statistiques à 10 ou plus) cette saison, ce qui en fait le meilleur de la NBA derrière Lance Stephenson (Indiana, 5). Tout cela lui a aussi valu une deuxième sélection pour le All Star Game. Incontestablement parmi les meilleurs.

Il est surnommé le ''Raging Bull''
Toujours dans l'engagement et prêt à donner de sa personne, Noah est devenu l'idole des supporters des Bulls et l'image du taureau lui colle à merveille. Celui qui a appris l'essentiel de son basket sur les playgrounds de New York a toujours surpassé les craintes que suscitait sa technique douteuse, notamment aux tirs. Aussi surnommé ''Sticks'' ou "Stickman'' (que l'on peut traduire par ''la Brindille'', hérité de ses jeunes années frêles), le double champion universitaire avec les Gators de Floride est toujours en charge de contenir les meilleurs joueurs adverses. Voici une vidéo qui aide à comprendre pourquoi ses surnoms lui vont si bien.

Son père, ce modèle
Fils du tennisman Yannick Noah, qui fut le dernier français vainqueur à Roland Garros avant de prendre le micro, et de l'ancienne Miss Suède Cécilia Rhode, Joakim Noah a toujours baigné dans le sport. Et n'a pas eu besoin de chercher bien loin un exemple. ''Je regardais comment mon père jouait en tant que tennisman, et inconsciemment, ça m'a appris une éthique de travail, a-t-il d'ailleurs souligné lundi soir. Il y a tellement de distractions dehors… Tu dois simplement rester concentré sur tes compétences, sur la foi que tu as en toi.'' Sa devise aujourd'hui.

Dans la lignée de Jordan
Petit coup d'œil dans le rétro. Le dernier joueur des Chicago Bulls à avoir remporté le trophée de ''meilleur défenseur'' est le plus grand basketteur de tous les temps : Michael Jordan, couronné en 1988. Noah succède également au palmarès à de grands noms comme Robinson, Mourning, Payton, Garnett, Mutombo, Rodman ou, plus récemment, Dwight Howard et Marc Gasol. Que des très grands.

Une star en deuil
Engagé dans les play-offs face à Washington, ''Jooks'' devrait être emballé par la fin de saison qu'il a à vivre. Pourtant, il doit faire face à la disparition de son mentor, Tyron Green, décédé brutalement à 63 ans la semaine dernière. Celui-ci fut son deuxième père, le seul qui accompagna Noah à son arrivée à NY à l'âge de 13 ans. Et le Français n'a pas manqué de rappeler l'importance de celui qu'il appelait ''Miter Green'' lundi. ''Il a toujours cru en moi, je n'aurais pas réussi cette carrière sans M. Green.'' Il le retrouvait chaque été pour s'entraîner dans la cité.

Plus d'articles