NBA : Kevin Durant, un MVP normal

NBA : Kevin Durant, un MVP normal

DirectLCI
BASKET - Pour la première fois de sa carrière, à 25 ans, Kevin Durant a été élu MVP de la saison NBA, devant LeBron James. Un titre qui ne souffre d'aucune contestation et sacre un homme normal qui se cache derrière un joueur hors-normes.

Il est monté, presque gêné, sur l'estrade. Ce n'est pas qu'il ne se sentait pas à sa place. Pas, non plus, qu'il avait du mal à assumer sa carcasse de 2,06 mètres de muscles ou son costard bleu nuit et ses lunettes noires. Non, Kevin Durant est juste un mec normal, un brin timide, donc impressionné, au moment de faire face à l'assemblée pour recevoir son titre de meilleur joueur de la saison, mardi soir.

A 25 ans, le joueur d'Oklahoma City a reçu la consécration personnelle, récompense d'un parcours sans accroche. Basketteur depuis son enfance, Durant, moqué à l'école pour sa grande taille et ses habits démodés, est tout de suite très adroit et altruiste, comme il le reste aujourd'hui sur les plus prestigieux parquets de la Ligue nord-américaine. ''Je n'ai jamais voulu être celui qui shoote tout le temps'', assure-t-il. Mais le rookie de l'année 2007-2008 s'affirme très vite comme un excellent shooteur. En sept saisons NBA, il a déjà été quatre fois meilleur marqueur (32 points de moyenne), cinq fois All-Star, une fois champion du monde (2011) et olympique (2012).

A sa mère : ''Tu es la véritable MVP''

Et donc MVP, à l'issue d'un plébiscite (119 premières places sur les 124 possibles) qui l'a vu largement dominer LeBron James, élu quatre fois ces cinq dernières saisons, mais qui avait lui-même avoué qu'il voulait voir Durant titré. Il faut dire que l'ailier du Thunder a fait mieux que Michael Jordan cette année en enchaînant 41 matches à 25 points ou plus entre janvier et début avril. ''Je ne m'en soucie pas vraiment, avait balayé KD, qui pouvait également rattraper Chamberlain (80 matches de suite) et Robertson (46 matches). Je ne vais pas attendre jusqu'à ce que ça s'arrête.''

Dans le club des mégastars de la NBA, Durant fait exception. Mardi, une fois oublié son pas hésitant pour se hisser jusqu'au pupitre, celui qui porte le numéro 35, en hommage à l'un de ses anciens entraîneurs, tué à l'âge de 35 ans, a rendu hommage à sa mère, présente dans la salle. ''J'ai traversé des moments difficiles avec ma famille, a-t-il raconté. Une mère célibataire, avec deux enfants. Maman, tu nous as donné de l'espoir. Tu nous as sortis de la rue, mis des vêtements sur le dos, de la nourriture sur la table. Tu t'es sacrifiée pour nous. Tu es la véritable MVP.''

L'émotion de Durant au moment de recevoir son trophée : 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter