NBA : l’élection de Trump "rend malade" Popovich

SPORT

INCOMPRÉHENSION - L'emblématique entraîneur de San Antonio, Gregg Popovich, s'est dit effrayé et inquiet pour son pays après l'élection à la présidence des Etats-Unis de Donald Trump.

"Cela me rend malade, pas parce que les républicains se sont imposés, mais par la tonalité dégoûtante de ce qui a été dit, que ce soit les commentaires xénophobes, homophobes, racistes, misogynes", a déclaré Gregg Popovich avant la victoire de son équipe contre Detroit (96-86) dans la nuit de vendredi à samedi. "Je vis dans ce pays où la moitié des gens ont choisi de ne pas entendre ces commentaires pour élire quelqu'un. A mes yeux, c'est ce qu'il est le plus effrayant", a souligné Popovich, qui a remporté cinq titres NBA avec San Antonio (1999, 2003, 2005, 2007, 2014), la franchise qu'il dirige depuis 1996.

Je suis un Blanc riche et je ne peux pas m'imaginer ce que cela doit être d'être en ce moment musulman, une femme, un Afro-américain, un Hispanique ou un handicapé- Gregg Popovich

"Ma grande peur, c'est que les Etats-Unis se trouvent maintenant dans la situation de l'Empire romain autrefois", a ajouté "Pop". "Je suis un Blanc riche et je ne peux pas m'imaginer ce que cela doit être d'être en ce moment musulman, une femme, un Afro-américain, un Hispanique ou un handicapé" a-t-il constaté. Avant de poursuivre : "ils doivent se sentir exclus. Il y a des gens appartenant à ces groupes qui ont voté pour (Trump), je n'arrive pas à comprendre qu'ils aient pu ignorer tout ce qui a été dit."

Lire aussi

    En vidéo

    JT WE - Aux États-Unis, Trump adoucit ses positions mais les manifestations continuent

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter