NBA : les New York Knicks veulent virer Joakim Noah, mais…

DirectLCI
BASKET – Le pivot français des New York Knicks, Joakim Noah , a disparu des radars. Et pour cause : après une vive altercation avec son entraîneur, son club tente de le pousser vers la sortie.

Quatre minutes et trente secondes. C’est le temps qu’aura passé Joakim Noah, entré en jeu dans le tout dernier quart-temps d’un match de NBA contre Golden State… Avant d’être renvoyé sur le banc. Et c’est cette décision de l’entraîneur des New York Knicks, Jeff Hornacek, qui aura provoqué la fureur du Français, puis une altercation entre les deux hommes. 


Cet épisode, survenu le 24 janvier, marque sans doute la fin de l’aventure new-yorkaise du fils de Yannick Noah : ce mardi, plusieurs médias américains affirment en effet que les Knicks cherchent désormais à se débarrasser de leur encombrant pivot, arrivé dans le club à l'été 2016.

Déjà la fin de sa carrière ?

Depuis cet incident, en tout cas, non seulement Joakim Noah n’a plus du tout joué, mais il a quitté le groupe et s’entraîne seul. Interrogé sur ce point, son coach a manié la langue de bois en assurant que ce sont des "raisons personnelles" qui expliquent cette mise à l’écart. "Nous n’allons pas entrer dans les détails, il bosse dur pour rester en forme mais c’est toujours dur quand vous voulez jouer plus", a juste poursuivi Hornacek. Son temps de jeu ? Sur les 38 matchs disputés par les Knicks cette saison, Noah a pris part à seulement sept rencontres, en passant chaque fois moins de dix minutes sur le parquet.

Cela est à la fois dû aux blessures récurrentes du Français qu’à sa suspension pour 20 matchs après avoir été testé positif à un produit interdit. Du coup, les Knicks cherchent aujourd’hui à rompre son contrat somptuaire qui court encore deux ans et demi, à 56 millions de dollars. Ce contrat qui, justement, empêche tout transfert ou tout échange avec un autre joueur en raison de son énormité. Demeure donc seulement la solution du "buy-out", consistant à ce que le joueur renonce à ses émoluments pour redevenir libre de s’engager où bon lui semble. Mais à 32 ans, et alors que l’essentiel de sa carrière est déjà derrière lui, il est fort peu probable que Joakim Noah consente à ce sacrifice.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter