NBA : Tony Parker mène les Spurs à un premier succès

SPORT

BASKET - Cette fois, c'est parti. La NBA a démarré dans la nuit de mardi à mercredi avec une victoire des Spurs, champion en titre, face aux Mavericks de Dallas (101-100). Un succès qui doit beaucoup à TP, meilleur marqueur des siens.

C'était ambiance de fête, à San Antonio, dans la nuit de mardi à mercredi. Quatre mois après leur titre NBA , les Spurs ont officiellement reçu leur bague de champion (un peu plus de 30.000 euros pièce), ont posé pour les photos souvenir et ont pu être fêtés par leurs fans. Les champions en titre ont lancé la saison 2014-2015 en fermant définitivement la dernière, et ont bien failli être surpris d'entrée par les Dallas Mavericks, qu'ils avaient éliminés au premier tour des play-offs la saison passée.

Il a fallu un très grand Tony Parker, déjà, pour sortir les Spurs du piège. Le meneur de jeu tricolore, reposé cet été puisque exempté de la Coupe du monde, a été le meilleur marqueur des siens avec 23 unités (plus 3 rbds et 3 passes) en 35 minutes. Dont un tir derrière l'arc de cercle importantissime pour remettre les Spurs en tête à une minute du terme (101-100). Finalement le dernier panier de la rencontre. Boris Diaw a pour sa part fait dans le collectif : 5 pts, 9 rbds et 6 passes en 33 min de jeu.

Les highlights de la rencontre :

Deux autres Français ont démarré leur saison la nuit dernière. Titulaire avec le Magic d'Orlando, Evan Fournier s'est montré imprécis (11 points à 3/11 aux shoots) et s'est incliné avec les siens face aux New Orléans Pelicans d'Alexis Ajinça, qui a passé l'essentiel de son temps sur la touche (2 minutes de jeu, 2 points). Il aurait pourtant été utile sous le cercle tant les Pelicans ont été bougés par leurs adversaires, en particulier le Serbe Nikola Vucevic, véritable aspirateur à ballons avec 23 rebonds (et 15 points).

Enfin, les Lakers de Kobe Bryant ont démarré par une défaite chez eux face à Houston (108-90) une saison qui s'annonce compliquée. Derrière d'entrée de match et déjà à -12 à la fin du premier quart-temps, les Californiens n'ont pas vu le jour. Black Mamba s'est contenté pour sa part de 19 points (à 35%), ce qui en fait quand même le meilleur marqueur de son équipe.

Lire et commenter