Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, ces Français qui cartonnent à l'Open d'Australie

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, ces Français qui cartonnent à l'Open d'Australie

TENNIS – La paire Nicolas Mahut – Pierre-Hugues Herbert participera à la finale du double de l'Open d'Australie samedi matin. Pour leur premier tournoi du Grand Chelem, les deux Français espèrent remporter un titre en Majeur alors que la France connaît des temps difficiles.

Pas de traces de Gaël Monfils, Richard Gasquet ou encore Gilles Simon en deuxième semaine de l'Open d'Australie 2015 , une première depuis 2011. La France du tennis avait forcément de quoi être frustrée du bilan de ses joueurs pour le premier grand rendez-vous de l'année. Heureusement, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert encore en Australie malgré leur élimination précoce au premier tour des qualifications en simple ont redonné des couleurs cette semaine au sein d'un clan tricolore qui en manquait terriblement. Ce ne sont certainement pas les noms les plus clinquants du tennis français, mais ils font le travail et très bien !

Pour leur première association en double dans un Grand Chelem, le vieux briscard, Mahut (33 ans) et la jeunesse incarnée par Herbert (23 ans), vont avoir l'occasion de remporter l'Open d'Australie samedi matin face à la paire italienne Fognini-Bolelli en finale. Six mois après le succès de Benneteau et Roger-Vasselin à Roland Garros, cette performance ne laisserait personne insensible alors que les cadres de l'équipe de France de Coupe Davis peinent à s'imposer sur le circuit en simple.

Mahut, priorité au double dorénavant

Le visage de Nicolas Mahut déjà finaliste en double à Roland Garros en 2013 au côté de Michael Llodra, n'est pas inconnu, loin de là. Mais les désillusions en simple de l'ancien 37ème joueur à l'ATP l'ont contraint à se concentrer davantage sur l'épreuve du double, et lui donnent l'occasion de mettre en avant ses qualités d'attaquant et de volleyeur qui lui avaient permis de remporter deux titres sur gazon à l'été 2013.

En revanche pour Herbert, cette finale de Grand Chelem est un petit cadeau tombé du ciel alors qui n'a jamais figuré dans le top 100. L'Alsacien très friand de cette discipline en raison de l'esprit de partage qui règne sur le court avec son compagnon, peine encore à comprendre pourquoi la recette fonctionne aussi bien depuis le début du tournoi. "Pourquoi ça marche aussi bien ? Ben, je ne sais pas trop. On est ensemble, je m’appuie énormément sur l’expérience de ''Nico'' qui a l’habitude de ce genre de rendez-vous" explique "PHH".

Herbert meilleur que...Federer en double ?

Et peut être que son expérience en tant que sparring-partner de Roger Federer au début de la quinzaine lui a été bénéfique ! Car s'entraîner avec l'homme aux 17 Grand Chelem n'est pas à la portée de monsieur tout le monde et Herbert voyait ce moment comme un "épanouissement, tout en essayant de me positionner en tant que joueur et adversaire." Lors de leur prochaine rencontre, Herbert pourra peut être se vanter d'avoir remporté un Grand Chelem en double contrairement à Federer...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Covid-19 : deux premiers cas de variant Delta détectés à Mayotte

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.