Non, le PSG ne peut pas choisir ses supporters

Non, le PSG ne peut pas choisir ses supporters

FOOTBALL - La Cnil a refusé au club parisien de constituer une liste de supporters qu'il souhaitait exclure, a-t-on appris ce lundi. Près de 2000 noms de personnes « ayant un comportement non conforme aux valeurs du club » d'après le PSG, figuraient sur ce listing.

Le Paris Saint-Germain ne peut pas décider qui vient le voir jouer. Si l'on considère que le Parc des Princes a perdu un peu de sa belle ambiance ces dernières années, aux dires des fans de la première heure , la décision de la Cnil est plutôt une bonne nouvelle. La Commission nationale de l’informatique et des libertés a retoqué fin janvier la demande d’autorisation du PSG de constituer une liste de supporteurs qu’il souhaite exclure, a appris ce lundi l’AFP auprès d’un avocat des fans concernés.

Supporters "non conformes"

Le PSG est donc fermement rappelé à l’ordre quant à la possibilité de "choisir le public qu’il souhaite", comme l’avait évoqué en septembre 2012 son directeur général Jean-Claude Blanc. La décision de la Cnil, qui vaut également pour la section handball du PSG, s’applique à une liste concernant des personnes "considérées par le PSG comme ayant un comportement non conforme aux valeurs du club", soit plus de 2000 noms.

Pour enregistrer une liste de ce type, la Cnil rappelle que 4 motifs sont recevables : "l’existence d’un impayé, le non-respect des règles de billetterie (prêt, revente...), une activité commerciale dans l’enceinte sportive en violation des conditions générales de vente, des paris dans l’enceinte sportive sur le match en cours". En aucun cas, donc, les questions d'ordre morales, telles que la non-conformité aux valeurs du club, ne sont acceptables.

Possible sanction pécuniaire

D'après Me Cyril Dubois, les supporters figurant sur la liste n'étaient pas concernés pas ces motifs, mais sont "d’anciens membres d’associations dissoutes, des opposants à la nouvelle direction ou encore d’anciens interdits de stades dont la sanction a été levée". "C’est une grande victoire pour les supporteurs du PSG que je représente, s’est satisfait l'avocat auprès de l'AFP. Il y a des règles à respecter, on est dans un Etat de droit. Ce n’est en aucun cas une société privée qui peut priver les supporteurs de la liberté de se rendre au stade."

L’interdiction d’utiliser cette liste sous sa forme actuelle est applicable au PSG immédiatement. Si le club ne respecte pas cette décision, "la Cnil pourrait entrer dans une voie de condamnation, qui pourrait aboutir à une sanction pécuniaire, mais aussi à un renvoi du PSG, en tant que personne morale, en justice correctionnelle", selon Me Dubois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.