Nouvelle vague d'arrestations contre des responsables de la Fifa

Nouvelle vague d'arrestations contre des responsables de la Fifa

DirectLCI
FIFAGATE - Une nouvelle vague d'arrestations d'une douzaine de responsables, actuels et anciens, de la Fifa a eu lieu jeudi matin en Suisse selon le New York Times.

Sept mois après les premières interpellations de plusieurs membres de la Fifa dans le cadre de l'immense scandale de corruption qui touche l'instance mondiale du football, le combat continue. Une nouvelle vague d'arrestations de responsables, actuels et anciens, de la Fédération internationale de football (Fifa) a eu lieu jeudi matin en Suisse, où des hauts cadres du football mondial avaient déjà été interpellés en mai, a révélé le New York Times .

L'opération a débuté aux aurores, vers 6 heures du matin, et a visé notamment l'hôtel Baur au Lac qui avait déjà été le théâtre de la première vague d'arrestations le 27 mai dernier. Sepp Blatter, président démissionnaire et suspendu de la Fifa, ne figure pas parmi les personnes interpellées à Zürich, a précisé le journal américain. Ce dernier a indiqué que les personnes visées par ses arrestations étaient en grande partie des représentants des fédérations d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale. Les noms de Juan Angel Napout, le président de la Conmebol depuis août 2014 et vice-président de la FIFA, et de Alfredo Hawit, président intérimaire de la CONCACAF ont été cités par le New York Times.

La Fifa prête à coopérer avec la justice américaine

"La Fifa est au courant des actions menées ce jour par la justice américaine. La Fifa continuera à coopérer pleinement avec la justice américaine dans le cadre de la loi suisse ainsi que dans le cadre de l'enquête menée par le bureau du procureur suisse", indique l'instance dans son communiqué.

Cette nouvelle vague d'arrestations s'est produite à Zürich, où la Fifa est réunie en Comité exécutif depuis mercredi, là même où sept responsables du football mondial avaient été interpellés en mai dernier pour des soupçons de corruption et blanchiment d'argent. Ironie du sort, le Comité exécutif en cours était censé se pencher sur les réformes envisagées par la Fifa pour retrouver de la crédibilité...

A LIRE AUSSI >> Michel Platini radié à vie du football ?
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter