OM : Après Marcelo "El Loco" Bielsa, place à Franck "El Local" Passi

SPORT

PREMIERE – Nommé entraîneur intérimaire de l'Olympique de Marseille depuis le fracassant départ de Marcelo Bielsa, Franck Passi a effectué sa première conférence de presse, ce vendredi. L'occasion pour lui d'exprimer sa différence et sa sérénité.

"Je ne me mets jamais la pression. En étant joueur, je suis passé par des périodes où j'ai eu la pression plus que ça." Franck Passi ne s'est pas démonté, ce vendredi, à l'heure d'affronter la presse à deux jours du déplacement de l'OM à Reims, dans le cadre de la deuxième journée de Ligue 1. Nommé entraîneur intérimaire dès dimanche suite au soudain départ de Marcelo Bielsa, l'ancien adjoint de l'Argentin se sent prêt à assumer sa nouvelle charge. "Ma première réaction était de la déception, parce que je ne m'y attendais pas du tout. Mais on a essayé d'évacuer un peu tout ça dimanche, on s'est tourné vers d'autres objectifs. Le président m'a tout de suite demandé d'assurer l'intérim, je continue ma mission dans le club, c'est très bien. J'espère être à la hauteur", a lancé l'ancien milieu de terrain.

Désormais à la tête d'un sacré héritage, Franck Passi ne compte pas tout chambouler. "Comme l'a dit notre président, Marcelo a laissé un héritage, très tourné vers l'offensive et le spectacle, une chose qu'on veut conserver. Maintenant je connais la L1, un championnat très fermé, notre objectif va être de conserver cet allant mais d'être un peu plus équilibrés, parce que l'an dernier on a eu parfois des problèmes, a expliqué celui qui compte tout de même apporter sa patte, notamment dans le marquage défensif. On va essayer de faire perdurer le marquage, pas à outrance, mais garder cette volonté de presser, d'être dans le camp adverse. On veut aller de l'avant, mais il est évident qu'il faudra apporter des aménagements."

LIRE AUSSI
>> Mercato : L'OM sur la piste de Yoann Gourcuff ?
>>
Mercato : Après le départ de Bielsa, l'OM se tourne vers l'Italie

Surnommé "El Local" (en opposition à "El Loco") par les supporters, le nouveau coach ne veut en tout cas pas se prendre la tête. "Passer derrière un grand entraîneur ne sera pas simple, mais je prends ça avec beaucoup de sérénité. Bielsa est un monstre d'organisation, de programmation, de rigueur, à ce niveau on a tous appris. Je suis prêt, conclut celui qui ne se montre pas non plus impressionné par le fait de rester à son poste si jamais Vincent Labrune ne trouvait pas l'entraîneur idéal pour poursuivre la saison. On n'en est pas encore là. Quand on fait ce métier, c'est pour être un jour en première ligne. J'ai un passé de 18 ans de joueur de foot, plus une dizaine d'années d'entraîneur, j'ai cette ambition. Je ne m'étais pas donné de date limite ni d'objectif, mais si la possibilité m'est donnée, je tenterai ma chance comme les autres."

Lire et commenter