Le directeur sportif de l'OM a reçu "220 coups de fil" le dernier jour du mercato

SPORT
MERCATO – Gunter Jacob a connu une fin de mercato particulièrement mouvementée. Le directeur sportif de l’Olympique de Marseille raconte avoir reçu "220 coups de fil" le dernier jour du marché des transferts.

Le 31 août, à Marseille, c’était un petit peu panique à bord. Alors que le club marseillais venait de connaître un début de semaine particulièrement mouvementé après l’annonce d’un accord exclusif concernant le rachat de l’Olympique de Marseille par l’Américain Frank McCourt, la direction sportive phocéenne s’activait quant à elle pour renforcer l’effectif de Franck Passi dans les derniers instants du mercato. Bilan des courses : Rod Fanni est revenu poser ses valises à l’OM, Clinton Njie et William Vainqueur ont été prêtés par Tottenham et l’AS Roma.

Il a signé deux ans à l'OM

Mais cette dernière journée du marché des transferts ne s’est pas seulement résumée à ces trois signatures et Gunter Jacob, le nouveau directeur sportif de l’Olympique de Marseille, a raconté dans les colonnes de L’Equipe la particularité de ce 31 août riche en rebondissements. "Pour la première fois de ma vie, j'ai vraiment compris ce que signifie l'expérience. Si je n'avais pas été à Genk pendant quatre ans, dans des circonstances similaires, tout ça aurait été un calvaire, déclare-t-il en faisant référence à la gestion des dossiers Lassana Diarra et George-Kevin Nkoudou, transféré à Tottenham. C'était incroyable. Je peux seulement vous dire que le 31 août, dernier jour de mercato, j'ai eu 220 coups de fil. Vous pouvez imaginer que la durée des conversations était assez limitée."

Lire aussi

Lors de son passage à Genk (2011-2015), le Belge s’est forgé une solide réputation de directeur sportif capable de flairer les bons coups et dénicher les bonnes affaires du marché.  Un profil en parfaite adéquation avec un club en proie à des difficultés financières. Mais avec l’arrivée attendue du nouveau propriétaire de l’OM, son rôle pourrait être amené à évoluer. "J'ai signé un contrat de deux ans à l'OM et je savais qu'il y avait de fortes chances que le club soit vendu durant ce laps de temps. Je n'ai pas peur de cela. Il y a un nouvel investisseur, on va avoir plus de contacts avec lui, des gens de son équipe vont arriver. Et l'avenir montrera dans quel sens ça va aller. Je l'ai dit à Mme Louis-Dreyfus : 'Si je travaille bien, et j'aime le faire sur le long terme, on pourra proposer un projet de qualité sur plusieurs années.'" Et vivre une fin de mercato plus calme ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter