Open d'Australie : Federer face à la Sainte Trinité

Open d'Australie : Federer face à la Sainte Trinité

DirectLCI
TENNIS – Vainqueur de Jo-Wilfried Tsonga lundi matin en huitièmes de l'Open d'Australie, Roger Federer s'apprête à affronter Andy Murray. Pourraient suivre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Soit la fine fleur du tennis mondial.

Roger Federer peut réaliser un retentissant exploit. Peut-être le plus grand son impressionnante carrière, déjà riche de 77 titres (dont 17 en Grand Chelem). Dans la fournaise de Melbourne, lors de l'Open d'Australie qui bat son plein depuis le 13 janvier, le géant suisse a l'occasion de battre trois membres du ''Big Four'' avant de décrocher un titre. Le tout en moins en d'une semaine.

En cas de succès contre Andy Murray (n°4 mondial) en quarts, il pourrait ainsi affronter Rafael Nadal (n°1), puis Noval Djokovic (n°2) en finale. Si la logique sportive est respectée, bien évidemment. Hasard du calendrier. Bonheur des fans.

Question : ''Rodgeur'', 6e à l'ATP, peut-il réussir ce parcours du combattant et inscrire un 5e Graal australien à son palmarès long comme le bras ? Ses quatre premiers match en Australie ont, en tout cas, de quoi impressionner.

''Ça fait du bien''

Depuis le début du tournoi, le Suisse joue un tennis de rêve. Signe qui ne trompe pas : il n'a concédé aucun set face à des adversaires. Et contre Jo-Wilfried Tsonga, lundi en huitièmes, Federer a enfin réalisé son match référence. Comprendre : vaincre un adversaire digne de ce nom, lui qui n'avait, avant de croquer le 10e joueur mondial (6-3 7-5, 6-4), battu que des ''seconds couteaux''.

De quoi mettre ''Le Maître'' dans les meilleures dispositions. Et lui regonfler le moral, après une saison 2013 vierge de tout titre majeur, et marquée par des problèmes de dos. ''Ça fait du bien de revenir en quarts de finale, confiait-il après son huitième de finale face au Manceau. Parce que, vous savez, cela faisait deux fois que je n'y étais plus parvenu, à Wimbledon et à l'US Open''. Ajoutons qu'il n'a disputé aucune finale des cinq derniers tournoi du Grand Chelem. Un accroc sur le beau costume de champion de Federer. Mais qui sera vite réparé en cas de succès à Melbourne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter