Open d'Australie : Nadal, la force tranquille

Open d'Australie : Nadal, la force tranquille

DirectLCI
TENNIS - Vainqueur sans trembler de Roger Federer vendredi (7-6, 6-3, 6-3), le n° 1 mondial s'est qualifié pour la finale du tournoi où il affrontera dimanche Stanislas Wawrinka. Après sa belle victoire, Rafael Nadal a confié sa satisfaction à la presse. Extraits.

Une récompense
"Il y a beaucoup d'émotions, parce que c'est le tournoi du Grand Chelem où j'ai eu le plus de problèmes dans ma carrière. J'ai bien joué ce soir (vendredi). C'était probablement mon meilleur match à Melbourne. Je suis très content de la manière dont j'ai joué et d'avoir une nouvelle chance d'être en finale."

Roger Federer
"A chaque fois que j'entre sur le court contre Roger, même si je l'ai battu 22 fois sur 32 (23 sur 33 maintenant, Ndlr), je sais que je vais jouer contre un joueur incroyable. Il restait d'ailleurs sur deux grandes victoires contre (Jo-Wilfried) Tsonga et Andy (Murray). Ce qui s'est passé avant ne compte pas. Je prends chaque match comme une nouvelle histoire."

"Si je ne suis pas à mon meilleur niveau contre Wawrinka, je n'aurai aucune chance"

Son jeu
"L'important pour moi c'était de bien servir, de résister en début de match. Je savais qu'il essaierait de rentrer dans le court, de prendre la balle tôt. Mais quand le match dure, ça devient plus dur. Parce que c'est difficile physiquement et mentalement de jouer de manière agressive. Donc je savais que plus le match allait durer, plus j'aurais des chances de faire durer les échanges, ce qui est bon pour moi.

La finale
"Je l'ai vu jouer contre Novak et (Tomas) Berdych. Il (Stanislas Wawrinka) joue très bien. Je le connais. C'est un bon ami, un mec super. Je suis content pour lui qu'il soit en finale. Il le mérite. Il joue de mieux en mieux chaque année. Il sert incroyablement bien. Il frappe très fort du fond du court. Il est très rapide. Si je ne suis pas à mon meilleur niveau, je n'aurai aucune chance parce qu'il reste sur beaucoup de victoires et joue très bien."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter