Opéré après son grave accident, Tiger Woods "se rétablit"

Tiger Woods, en août 2018.

GOLF - Gravement blessé à la jambe lors d'un accident de la route mardi 23 février, Tiger Woods se rétablit et "a un bon moral", fait savoir son entourage sur son compte Twitter.

Après avoir frôlé la mort, l'ex-numéro 1 mondial du golf Tiger Woods se rétablit tout doucement. Et les nouvelles sont bonnes. Les soins qui lui ont été prodigués pour de graves blessures à une jambe après un accident de voiture sont fructueux, a annoncé vendredi son entourage via le compte Twitter de la star du golf. "Les procédures ont réussi et il se rétablit désormais, et a un bon moral", précise le court texte publié au nom de "Tiger et sa famille".

Le golfeur a été transféré au prestigieux centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles, où il a fait l'objet de nouvelles "procédures de suivi pour ses blessures ce matin", indique le communiqué, sans plus de précision sur la nature de ces soins.

Mardi, Tiger Woods avait été longuement opéré à l'hôpital Harbor-UCLA, un centre de traumatologie où il avait été évacué par les secours peu après son accident, pour de "multiples fractures ouvertes" à la jambe droite qui ont nécessité de lui insérer une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville. Selon le policier qui a découvert le champion, blessé mais conscient, dans sa voiture sérieusement endommagée, Tiger Woods "a eu beaucoup de chance de s'en sortir vivant".

Un excès de vitesse probablement en cause

Tiger Woods a effectué plusieurs tonneaux après avoir vraisemblablement perdu le contrôle de son véhicule sur une route pentue et propice aux accidents près de Los Angeles. Selon le shérif du comté, Woods circulait "à une vitesse relativement plus élevée que la normale" sur une portion limitée à 72 km/h (45 miles/h), précisant qu'aucune trace de freinage n'avait été relevée. Aucun autre véhicule n'était impliqué et rien ne laisse penser que le golfeur était sous l'emprise de l'alcool ou d'autres substances, selon les premiers éléments de l'enquête qui pourrait durer plusieurs semaines.

D'après le shérif du comté de Los Angeles Alex Villanueva, chargé de cette enquête, il pourrait s'agir d'une "inattention au volant, ce qui constitue une infraction. La conduite dangereuse est plus qu'une infraction, c'est un délit défini par un grand nombre d'éléments, et il n'y a rien de tel ici". Le golfeur, a-t-il précisé au lendemain de son accident, ne sera pas poursuivi pour "conduite dangereuse"

Lire aussi

Tiger Woods se trouvait dans la mégapole californienne en raison d'un tournoi qu'il parraine, le Genesis Invitational, qui s'est achevé le week-end dernier. Récemment opéré du dos pour la cinquième fois, il avait confié dimanche ne pas être sûr de jouer le Masters en avril.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter