Paris 2024 : oui, le grand oral de la délégation française a coûté 1,5 million d'euros mais...

ADDITION SALÉE - La facture du séjour à Lima de la délégation française pour l'attribution de la ville hôte des JO 2024 s'élève à 1,5 million d'euros. Une information révélée par Mediapart, confirmée à LCI par une source proche de l'équipe Paris 2024. Toutefois, celle-ci ne comprend pas que les frais du voyage mais bien l'ensemble de l'opération.

Le 13 septembre, au Pérou, Paris a été désigné officiellement ville hôte des JO 2024. Le séjour de la délégation française à Lima pour défendre la candidature a coûté plus de 1,5 million d'euros pour six jours, alors que l'attribution était déjà actée après le retrait de Los Angeles. Ramenée à 320 personnes - le nombre maximum autorisé d'individus par le CIO -, la note s'élèverait à... "4.687 euros par tête", a révélé Mediapart mardi. 

Ce montant de 1,5 million d'euros a été confirmé à LCI par une source proche du comité d'organisation de Paris 2024. Néanmoins, si la somme est "correcte", cette source indique que Mediapart a omis le fait qu'elle recouvre toute l'opération, "à savoir le transport et l'hébergement mais aussi la production liée à la présentation devant les membres du CIO, les répétitions, les visites de repérage en amont, les tournages ou encore le programme d'hospitalité". L'ensemble du dispostif - les frais et les préparatifs - a été payé par le Groupe d'intérêt public (GIP) Paris 2024, financé à parts égales par des fonds publics et privés. 

En vidéo

Paris 2024 : au coeur de la fête exceptionnelle à Lima

Pour se rendre au Pérou, Mediapart a précisé que la délégation française avait voyagé en deux temps. Une dizaine de membres sont tout d'abord arrivés à Lima le 8 septembre à bord d'un vol régulier Air France. Ils ont été suivis le 11 septembre par le gros des troupes, qui avaient embarqué dans un Boeing spécialement affrété par la compagnie aérienne, partenaire du comité de candidature de Paris 2024. Tous sont rentrés en France le 14 septembre, en utilisant cet appareil. "L'avion comptait 270 places, il en restait 40 de libres, donc bien loin des 320 personnes annoncées", nous assure cette source proche de l'équipe Paris 2024. 


Le jour de la désignation, seulement 60 membres de la délégation étaient accrédités pour le Centre de conférence de Lima. Huit autres étaient chargés de présenter le projet sur scène devant le CIO, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, le président du CNOSF Denis Masseglia ou encore le co-président du comité de candidature Tony Estanguet. Les 150 autres personnes ont regardé l'attribution à la télévision. Sur place, les leaders de Paris 2024 ont été logés dans un hôtel au cœur de la capitale péruvienne disposant d'autant d'étoiles que d'anneaux olympiques. L'attribution a, elle, été fêtée dans un restaurant prestigieux. Là-bas, le "menu dégustation" affiché à 100 euros par tête a été écarté au profit d'une soirée dinatoire "moins clinquante", souligne notre source.

Selon cette source, les dépenses ne représentent donc pas un "dérapage budgétaire", puisqu'elles étaient déjà prévues  dans le budget de 60 millions d'euros alors que Paris se battait encore avec Los Angeles. D'ailleurs, à l'issue de l'exercice, le comité de candidature sera excédentaire, nous a-t-on-fait savoir : "L'excédent permettra de financer des opérations sportives", notamment auprès des jeunes. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les Jeux olympiques 2024 à Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet