Paris-Roubaix : Mathew Hayman plus fort que les pavés et que Tom Boonen

SPORT

CYCLISME - Mathew Hayman s'est imposé dimanche dans la 114e édition du mythique Paris-Roubaix. Une course pleine de rebondissements, où les pavés ont eu raison des favoris Fabian Cancellara et Peter Sagan, et qui permet à l'Australien d'entrer dans l'histoire de la classique.

Forcément dans la douleur. Même si Mathew Haymana réalisé une classique de rêve, durant laquelle il a su éviter les pièges des 52,8 km de pavés de ce Paris-Roubaix (257,5 km), c'est forcément le visage marqué que l'Australien a franchi la ligne en tête dans le vélodrome roubaisien. Car le coureur Orica-GreenEDGE a en effet fait partie de l'échappée, évitant ainsi, au contraire des favoris Fabian Cancellera et Peter Sagan, de prendre trop de retard dans cette chute qui a marqué l'un des premiers secteurs pavés, au 112e km.

Hayman a réglé l'affaire au sprint, dans un vélodrome de Roubaix en fusion

La fameuse et périlleuse trouée d'Arangerg franchie sans encombre, l'Australien a ensuite su jouer sa carte, malgré la jonction faite par le groupe de Tom Boonen, à 64 km de l'arrivée. Passée une phase d'observation dans les derniers kilomètres entre les cinq coureurs de tête, Hayman ensuite réglé l'affaire au sprint devant Boonen, Stannard et Sep Vanmarcke, dans un vélodrome en fusion. 

À LIRE AUSSI
>> VIDÉO - Pour éviter la chute, Sagan sort un numéro d'équilibriste
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Lire et commenter