Playoffs NBA - Les Spurs éliminés : "C'est vite devenu difficile pour nous", déplore TP

Playoffs NBA - Les Spurs éliminés : "C'est vite devenu difficile pour nous", déplore TP

BASKET - Un cran en dessous du Thunder durant cette demi-finale de conférence Ouest, San Antonio a de nouveau perdu dans la nuit de jeudi à vendredi (99-113). Une défaite synonyme d'élimination et de fin de saison pour les Spurs d'un Tony Parker rendu philosophe.

Pas de miracle. Battue 4-2 dans la série par la bande de Kevin Durant, celle de TP n'a jamais vraiment paru capable de renverser cette demi-finale de la conférence Ouest. La nouvelle défaite des Spurs il y a quelques heures, synonyme d'élimination, a ainsi confirmé la supériorité du Thunder, qui file donc en finale rejoindre Golden States.

Forcément dessus, Tony Parker a tout de même voulu saluer la performance de ses adversaires après la rencontre : "Oklahoma City a fait du bon boulot, il faut le reconnaître: ils ont été très bons en défense et ont réussi des shoots difficiles. Plus ils marquaient, plus ils prenaient confiance, c'est vite devenu difficile pour nous". Ce game 6 a d'ailleurs illustré les limites de San Antionio dans ces playoffs, puisque les Spurs comptaient déjà 24 points de retard à la pause et ont compté jusqu'à 28 points de retard, avant de relever la tête en fin de match... 

"On a pourtant réussi une super saison régulière"

San Antonio, qui a terminé la saison régulière avec 67 victoires et 15 défaites, soit le meilleur bilan de son histoire, faisait pourtant figure de grand favori de cette demi-finale de conférence commencée idéalement avec une large victoire 124 à 92. "C'est le basket, a encore expliqué le meneur français. On n'a pas d'excuses, bien sûr je veux être champion chaque année, mais Oklahoma City était meilleur, tout le crédit doit leur en revenir. On a pourtant réussi une super saison régulière, mais cela n'a pas fonctionné pour nous".

Et comme à chaque fois que les Spurs, champions NBA en 2014, connaissent une désillusion, les spéculations autour d'une éventuelle retraite de son trio de "seniors", Parker (33 ans), Tim Duncan (40 ans) et Manu Ginobili (38 ans) vont bon train. "Chaque fin de saison depuis sept ans, on me pose la question, a d'ailleurs lâché TP dans un sourire. Il faut attendre et voir ce qui va se passer cet été".

À LIRE AUSSI 
>>  VIDÉO – Pourquoi Curry est devenu le premier MVP élu à l’unanimité >> Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.