Polémique, excuses, amendes, huées et défaite, Kyrgios dans le dur après avoir insulté Wawrinka

SPORT

CONSEQUENCES - Coupable d'avoir lancé en plein match que la copine du Suisse avait couché avec un autre joueur du circuit mercredi, le jeune Australien s'est attiré les foudres du tennis mondial. Malgré ses excuses adressées à Stanislas Wawrinka, Nick Kyrgios a été sanctionné par l'ATP et n'est pas parvenu à battre John Isner la nuit dernière à Montréal.

Difficile de faire abstraction. Après la polémique mondiale déclenchée par les propos que Nick Kyrgios (20 ans, n° 41) a tenus à l'encontre de Stanislas Wawrinka (30 ans, n° 5), lors de leur confrontation au au deuxième tour du Masters 1000 de Montréal mercredi - "Kokkinakis (Thanasi, jeune joueur australien lui aussi, ndlr) a b**sé ta copine (visiblement la joueuse Donna Vekic, dont le Suisse serait proche, ndlr) mec. Désolé de te le dire." -, le jeune Australien a eu évidemment bien du mal à se concentrer sur la suite de son tournoi.

Des sifflets et une nouvelle amende après sa défaite contre Isner

Entre l'indignation générale, les condamnations de ses pairs et la pression médiatique, Kyrgios a pris prendre un tsunami dans la figure. Afin de calmer un peu la controverse, l'impoli a d'abord présenté ses excuses sur Facebook à Wawrinka, avant d'accepter sans broncher la sanction de l'ATP : 10 000 dollars d'amende (9 000 euros) et une procédure disciplinaire ouverte. Un profil bas que l'Australien a fait à nouveau sien sur le court, au moment d'affronter John Isner (30 ans, n°12), dans la nuit de jeudi à vendredi.

"I would like to take this opportunity to apologise for the comments I made during the match last night vs Stan...

Posted by Nick Kyrgios on  jeudi 13 août 2015


Pas très inspiré et hué lors de son arrivée sur le court, Kyrgios s'est d'ailleurs rapidement incliné en deux manches (7-5, 6-3). Et comme les mauvaises nouvelles n'arrivent jamais seules, quelques heures après son revers, il apprenait qu'il venait d'écoper d'une amende supplémentaire de 2 500 dollars (2 200 euros). De quoi désormais y réfléchir à deux fois avant de l'ouvrir à nouveau sur le court. 

EN SAVOIR +
>>  Après avoir insulté Wawrinka, Kyrgios se fait découper sur Twitter
>> Kokkinakis et Kyrgios, le futur est déjà là

Lire et commenter