Racisme anti-asiatique : Dembélé présente ses excuses, Griezmann réfute les accusations

Racisme anti-asiatique : Dembélé présente ses excuses, Griezmann réfute les accusations

POLÉMIQUE - Les internationaux français se retrouvent sous le feu des critiques après qu'une vidéo circulant sur les réseaux sociaux le montre, lui et Antoine Griezmann, en train de se moquer des employés d'un hôtel au Japon.

Alors que l'équipe de France tente d'oublier l'Euro et une élimination précoce survenue dès les huitièmes de finale, deux de ses membres se retrouvent accusés de racisme anti-asiatique. La vidéo, publiée sur les réseaux sociaux vendredi dernier et d'une durée de 42 secondes, montre Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé dans une chambre d'hôtel en train de se moquer des employés venus régler leur télévision afin que les deux hommes puissent jouer à Pro Evolution Soccer. 

Durant cette séquence, filmée elle-même sur un téléphone portable et provenant d'un compte Snapchat, on entend Ousmane Dembélé tenir des propos racistes : "Toutes ces sales gueules, pour jouer à PES, t'as pas honte", lance Ousmane Dembélé à son coéquipier, depuis son lit avant de se moquer de "la langue" des techniciens. "Oh, vous êtes en avance ou vous n'êtes pas en avance", continue l'ailier barcelonais. 

La vidéo, si elle est sortie le 2 juillet, a probablement été tournée un an plus tôt, lors de la tournée de préparation estivale du FC Barcelone au Japon en juillet 2019. Elle a provoqué de vives réactions, notamment celle de l'Association des Jeunes Chinois de France qui, dans un tweet, dénonce "une immaturité et un manque de respect". Tweetant avec le hashtag #StopAsianHate et relayant la vidéo, l'AJCF interpelle la Fédération française de football. 

Toute l'info sur

Les Bleus éliminés de l'Euro

Si la FFF n'a pas réagi, plusieurs internautes réclament également des sanctions de la part du FC Barcelone où évoluent les deux hommes. Le club catalan compte en effet parmi ses sponsors principaux le géant japonais Rakuten. 

Ce lundi, l'ancien joueur du Stade rennais, en convalescence après avoir été opéré du genou, a publié un message d'excuse dans une story Instagram.  Au sujet de cette vidéo "privée datant de 2019", il écrit : "Il se trouve que la scène se passe au Japon. Elle aurait pu se dérouler n'importe où sur la planète, j'aurais utilisé les mêmes expressions. Je ne visais donc aucune communauté. Il m'arrive d'utiliser ce genre d'expressions en privé, avec des amis, et ce, peu importe leur origine", se défend Ousmane Dembélé.  

Au regard de l'écho qu'a eu cette séquence désormais publique, il explique concevoir qu'"elle a pu heurter les personnes présentes sur ces images. Et de ce fait, je leur présente mes plus sincères excuses".

Certains veulent me faire passer pour l'homme que je ne suis pas- Antoine Griezmann, sur Twitter

Récent ambassadeur des cartes de jeu japonaise "Yu-Gi-Oh",  Antoine Griezmann, qui est inaudible sur la séquence en question, a lui aussi posté un message sur les réseaux sociaux. "Toujours engagé contre toute forme de discrimination, (....) certaines personnes veulent me faire passer pour l'homme que je ne suis pas", écrit l'international tricolore sur Twitter.  

"Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j'ai pu offenser mes amis japonais", conclut le Barcelonais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle baisse du nombre de patients hospitalisés

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.