Pour Gasquet, Roland-Garros n'est pas "au niveau" d'un Grand Chelem

Pour Gasquet, Roland-Garros n'est pas "au niveau" d'un Grand Chelem

TENNIS – Défait mercredi après-midi par Andy Murray en quart de finale de Roland-Garros, Richard Gasquet regrette que le Grand Chelem parisien ne dispose pas d’un toit. Pour le tennisman français, Roland-Garros "n’est pas au niveau" des autres Majeurs.

C’est un débat vieux comme le monde mais qui revient chaque année dès lors que la pluie fait son apparition sur les courts de la Porte d’Auteuil. Et cette année plus que jamais, en raison des conditions météorologiques désastreuses, la question de l’installation d’un toit sur le Central de Roland-Garros a de nouveau cristallisé l’attention. Guy Forget, le directeur du tournoi, avait notamment fait part de sa frustration quant à la vieillesse du site de Roland-Garros. Un sentiment largement partagé par les joueurs à l’image de Richard Gasquet qui a également déploré le retard accumulé par le Grand Chelem parisien comparé aux autres Majeurs, tous dotés d’un toit.

"Que ce soit à Melbourne, à Wimbledon, c'est fabuleux. Un toit mettrait Roland-Garros à ce niveau-là"

Les courts de Roland-Garros "ne sont pas du tout au niveau d'un tournoi du Grand Chelem", a estimé Gasquet sur Europe 1 au lendemain de sa défaite face au Britannique Andy Murray. "Les Grand Chelem, c'est le haut de l'affiche. Que ce soit à Melbourne, à Wimbledon, c'est fabuleux. Un toit mettrait Roland-Garros à ce niveau-là", a-t-il ajouté, jugeant "urgent" l’installation du fameux toit. "Je n'ai pas été programmé avec la pluie, je n'ai pas eu beaucoup d'arrêts non plus", a continué Gasquet, estimant que les conditions "lourdes" de son match n'avaient pas changé grand-chose à son résultat.

EN SAVOIR + >> Assiste-t-on vraiment au pire Roland-Garros de l'histoire ?

Mercredi, nombre de joueurs s'étaient plaints des conditions de jeu imposées par la pluie, la veille. L'Espagnol David Ferrer avait qualifié d'"escroquerie" le fait d'avoir dû jouer sous le crachin et la Polonaise Agnieszka Radwanska avait pesté: "Ce n'est pas un tournoi à 10.000, c'est un Grand Chelem. Comment peut-on nous faire jouer sous la pluie?" Cette question, les joueurs devraient se la poser encore un moment. Le toit ne devrait débarquer qu’en 2020 du côté de la Porte d’Auteuil. Patience.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.