Pour participer à l'Open d'Australie, un tennisman français lance un appel aux dons

Pour participer à l'Open d'Australie, un tennisman français lance un appel aux dons

TENNIS – Le sport n'est pas composé que des stars médiatisées, dans les profondeurs des classements, des athlètes se battent pour vivre de leur passion. Jules Marie est l'un d'eux, et fait appel au crowdfunding pour pouvoir participer à l'Open d'Australie.

Tout le monde connaît Roger Federer, Rafael Nadal ou encore Novak Djokovic, ou, côté français, plus personne n'ignore qui sont les Tsonga, Monfils et Gasquet. Ceux-là vivent confortablement de leur sport et ne se posent que très peu de questions quant au financement de leurs périples.

Mais plus on descend dans le classement, plus la situation financière des joueurs est précaire. Jusqu'à ce que la question de l'argent limite les possibilités sportives. Jules Marie (23 ans) de ceux-là. Actuellement 263e joueur mondial, il a au mieux été classé 258e.

En France, il est le 33e après avoir été classé 28e. Le genre de classement permet de lever quelques sponsors et faire les tournois Future, voir quelques Challengers. En s'illustrant dans ces sous-catégories, le soutier du tennis mondial peut espérer participer aux qualifications des Grands Chelems... encore faut-il pouvoir s'y rendre.

Payer un coach, l'avion et des cordages

Car une saison de tennis mondial coûte cher. Jules Marie paie lui-même son coach, soit 2.000 euros par mois (40.000 euros par an avec les charges), mais également les déplacements, de lui-même et de son coach. Une enveloppe qui se monte à 40.000 euros par an pour les billets d'avion, de train, mais aussi les taxis, hôtel ou repas.

Et être tennisman professionnel, c'est aussi avoir des besoins techniques, tels que les cordages ou les soins médicaux (5.000 euros). Autant de bonnes raisons qui l'ont fait se tourner vers le crowdfunding pour boucler le budget de sa saison 2015, via Sponsorise.me. Car si ses sponsors traditionnels lui permettent de jouer les sparring-partners auprès de Roger Federer ou de Stan Wawrinka juste avant la Coupe Davis , ces cachets ne suffisent pas à financer la totalité de ses objectifs.

La plateforme Sponsorise.me ne permet pas uniquement le financement de tennisman tel que Jules Marie. Spécialisé dans le sport, le site cherche à offrir à des amateurs comme à des professionnels la possibilité de toucher un large public pour pouvoir mettre sur pied des projets inédits ou de compléter le budget d'une saison sportive. Pour Jules Marie, il manque encore 3 000 euros pour s'envoler vers la Rod Laver Arena.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

VIDÉO - Blanquer à Ibiza : "Si c’était à refaire, je choisirais un autre lieu", concède le ministre sur TF1

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

EN DIRECT - Covid-19 : Boris Johnson annonce la fin de l'essentiel des restrictions en Angleterre

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.