"C'est le bon moment pour moi de me retirer" : Arsène Wenger quittera Arsenal à la fin de la saison

Arsène Wenger, l'entraîneur d'Arsenal.
SPORT

CLAP DE FIN - Arsène Wenger et Arsenal, c'est fini. Après avoir tenu bon contre vents et marées pendant plus de deux décennies, le technicien français a annoncé ce 20 avril qu'il quitterait ses fonctions à l'issue de la saison.

Plus que la fin d'une époque, c'est la fin d'une ère à laquelle nous assistons du côté d'Arsenal. Ce vendredi, Arsène Wenger, inamovible manager des Gunners depuis  octobre 1996, a annoncé qu'il passait la main. A 68 ans, le Français se retirera à la fin de la saison : "Je suis reconnaissant d'avoir eu le privilège de servir le club pendant tant d'années mémorables", a écrit le coach qui était, depuis le départ à la retraite de Sir Alex Ferguson, l'entraîneur qui détenait le record de longévité à la tête d'un club. "Il s'agit d'un des pires jours que nous ayons à vivre depuis que nous sommes impliqués  dans le sport", a réagi Stan Kroenke, le principal actionnaire du club qui, cette saison, occupe la 6e place du Championnat  et qui dispute les demi-finales de la Ligue Europa

Un autre Frenchy pour le remplacer ?

C'est donc après vingt-deux saisons de Premier League, marquées par (seulement) trois titres de champions, sept titres de vainqueurs de FA Cup (un record) et autant de Community Shields,  que l'Alsacien tire le rideau. Un bilan qui compte aussi cette saison des "Invincibles" (2003-2004) durant laquelle aucune équipe n'est parvenue à battre Arsenal. Des faits de gloire notables qui n'ont pas empêché tout au long de son règne de s'attirer les foudres des supporters de Highbury puis de l'Emirates Stadium qui lui reprochaient son manque de titres majeurs... comprendre une Ligue des champions où il n'a jamais fait mieux qu'une finale en 2006. 

Pour lui succéder, outre-Manche, le nom de Patrick Vieira est évoqué. L'ancien international français, qui a porté le maillot d'Arsenal de 1996 à 2005 et qui entraîne New York City depuis 2016, serait partant pour prendre le relais : il l'aurait expressément fait savoir à Ray Parlour, l'ancien milieu des Gunners des années 1990-2000. Arsène Wenger en personne a adoubé Vieira en disant de celui qui travaille aussi pour Manchester City que "oui, il avait le potentiel". 

Lire et commenter