Primes et amendes : Neymar contre-attaque en portant à son tour plainte contre le Barça

SPORT
BRAS DE FER - Le FC Barcelone avait annoncé mardi avoir déposé une plainte contre Neymar. Le club catalan, qui réclame plus de 9 millions d'euros au Brésilien, lui reproche de ne pas avoir respecté son contrat, prolongé l'été dernier jusqu'en juin 2021. Mais "Ney" a décidé à son tour d'attaquer les Blaugranas afin d'obtenir une prime qu'il avait négociée lors de la prolongation de son bail.

Jusqu'au bout, rien ne sera simple. Depuis le départ de Neymar au PSG, qui a payé cash sa clause de cession de 222 millions d'euros, le Barça et le Brésilien se déchirent. Mardi après-midi, le club catalan a de nouveau mis le feu aux poudres. Les dirigeants du FC Barcelone avaient annoncé via un communiqué avoir déposé une plainte contre Neymar pour "rupture unilatérale de contrat". Celle-ci, déjà entre les mains de la Fédération espagnole, devait être "transmise à la Fédération française et à la FIFA, pour faire-valoir ce que de droit", pouvait-on lire.

Dans cette déclaration officielle, les Blaugranas réclament le paiement de "8,5 millions d'euros de dommages et intérêts". Un montant qui équivaut à la prime incluse dans le contrat de "Ney" après sa prolongation jusqu'en 2021, ainsi que le réglement d'une pénalité de 10% supplémentaire "en guise de préjudice morale". Au total, les dirigeants du club catalan entendent récupérer près de 9,35 millions d'euros dans cette affaire.

Le PSG "regrette l'attitude" du Barça

Le Barça justifie son action par la préservation de ses intérêts, "après une résiliation unilatérale du contrat" de la part de "Ney". Il fait aussi savoir que, dans le cas où le joueur ne pourrait pas payer directement l'amende, le PSG devra se porter garant et ainsi mettre la main au portefeuille pour régler ce litige.


Mardi soir, le PSG indiquait avoir "pris connaissance, avec surprise (...) de l'introduction d'une procédure judiciaire en Espagne à l'encontre" de l'ancien Barcelonais. Le club "rappelle que, tout comme Neymar Jr., il a strictement respecté l'ensemble des lois et règles applicables et ne peut que regretter, à nouveau, l'attitude du FC Barcelone." 

De son côté, le clan Neymar a fait savoir que le joueur avait lancé la contre-attaque. Un communiqué publié ce mercredi sur le site de l'entreprise familiale, NN Consultoria, avance que "Neymar a rempli intégralement le contrat alors en vigueur avec le dépôt intégral des valeurs pactées avec le Barça pour qu’il soit libéré".


Il précise aussi que l'Auriverde réclame une prime de prolongation de 26 millions d'euros qu'il devait percevoir s'il était toujours un joueur de Barcelone au 31 juillet de cette année. Or, elle est actuellement bloquée chez le notaire. La direction du club culé soutient qu'il ne devait la verser que si "Ney" allait au terme de son contrat. Ce transfert historique, le plus cher de tous les temps, n'a décidément pas fini de faire couler beaucoup d'encre.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter